L1: Monaco chute à Rennes, Lens retrouve le sourire

L1: Monaco chute à Rennes, Lens retrouve le sourire

Publié le , modifié le

Le Stade Rennais s'est hissé provisoirement à la quatrième place du championnat à la faveur d'un succès 2-0 sur Monaco, lors de la 15e journée de Ligue 1. Lens a repris quelques couleurs en dominant Metz 2-0, alors que Bastia est tombé à Reims (2-1). Mené 1-0, Lorient a finalement gagné contre Toulouse 3-2, tandis que Caen et Montpellier ont fait match nul (1-1).

Monaco douché à Rennes (2-0)

Les trois jours de récupération n'auront pas été suffisants pour l'AS Monaco, vainqueur 1-0 à Leverkusen en C1, mais rapidement douchée par des Rennais soucieux d'empocher les trois précieux points de la victoire. Après un but contre son camp du malheureux Abdennour (10e) qui a dévié un centre tendu de Ntep, les Bretons ont confirmé leur domination en doublant la mise sur une réalisation signée cette fois Toivonen (19e). Impressionnants notamment en première période, les hommes de Philippe Montanier ont ainsi mis fin à une série de trois défaites face à cette formation monégasque. Surtout, Rennes se retrouve au pied du podium, en attendant les matches de dimanche.

Caen et Montpellier se partagent les points (1-1)

Devant son public, Caen espérait bien mettre fin à une triste série de trois matches sans victoire (un nul et deux défaites). Aux portes de la zone rouge, les Normands se savaient sous pression, et les Héraultais en ont sûrement profité pour ouvrir le score par l'intermédiaire de Hilton (17e) qui a placé une belle tête sur un corner de Camara. Ce but avait le mérite de piquer au vif les locaux qui montraient enfin un nouveau visage par la suite. Les deux attaquants caennais Koita et Duhamel se montraient de plus en plus menaçants, et finalement Duhamel remettait les pendules à l'heure à cinq minutes de la pause. Le score en restait là et les deux équipes devaient se contenter de ce petit point.

Trois buts en cinq minutes pour Lorient (2-3)

Seulement quatre points séparaient les Toulousains des Lorientais avant le coup d'envoi de cette rencontre. Toutes deux en manque de points, ces formations n'avaient qu'une idée en tête: profiter de l'occasion pour se relancer face à un rival direct. Restant sur cinq défaites en six rencontres, les Toulousains étaient guère mieux lotis que les Merlus, défaits à huit reprises lors de leurs dix derniers duels. Si le début de rencontre était compliqué pour les coéquipiers de Ben Yedder, un but de Doumbia leur a donné l'avantage (23e) face à des Lorientais trop perméables en défense. Mais en cinq minutes, ces derniers ont totalement inversé la tendance. Après l'égalisation de Guerreiro (55e), Jeannot a doublé la mise deux minutes plus tard, puis sur un pénalty assez généreux, Jordan Ayew a inscrit un troisième but (60e). Pesic relançait toutefois le suspense (3-2) à vingt minutes de la fin, mais en vain.

Première défaite pour Printant à Reims (2-1)

Fort de ses six matches sans le moindre revers, Reims s'est présenté avec une certaine sérénité face à une équipe de Bastia dirigée par Ghislain Printant, officialisé au poste d'entraîneur principal jusqu'à l'été (en remplacement de Claude Makelele). Après un succès face à Montpellier (2-0) puis un nul probant contre Lyon (0-0), Printant espérait bien rester invaincu depuis sa prise de fonctions. Si un joli but de N'gog le laissait de marbre, le tacticien du Sporting gardait confiance et soufflait un grand coup lorsque Modesto égalisait, à cinq minutes de la pause. Mais à cinq minutes de la fin, Moukandjo plaçait un extérieur du droit qui donnait la victoire aux Champenois.

Lens contre vents et marées (2-0)

Difficile pour les Lensois d'aborder cette rencontre contre Metz sans oublier les déboires qui agitent le club depuis quelques jours. Sans compter les sept matches de suspension infligés à Landre pour son tacle sur le Lorientais Lavigne, le Racing fait surtout face à de graves problèmes financiers, qui pourraient le conduire au dépôt de bilan. Lanterne rouge avec 11 petits points, Lens a malgré tout abordé cette rencontre avec de bonnes intentions, et Bourigeaud a même envoyé le cuir sur la transversale après seulement dix minutes de jeu. Dominateurs, les hommes d'Antoine Kombouaré devaient attendre la 65e minute et un but de El-Jadeyaoui sur corner pour être récompensés de leurs efforts. Une tête de Bourigeaud libérait cette fois les Sang et Or (79e), qui pouvaient terminer cette semaine par une belle note.

RETROUVEZ LES FICHES MATCHS DE LA 15e JOURNEE

Romain Bonte