bastia lyon 30012016
Les Lyonnais piégés à Bastia | Maxppp

L1: Lyon piégé à Bastia, Montpellier réagit

Publié le , modifié le

Peu fringuant depuis le début de la saison, l'Olympique lyonnais a essuyé une nouvelle défaite à Bastia (1-0) qui reprend de son côté des couleurs, lors de la 23e journée de L1. Pour Montpellier, l'arrivée de Frédéric Hantz a visiblement donné le sourire aux Héraultais qui ont écrasé Ajaccio 4-0 et sortent de la zone rouge aux dépens de Reims, battu par Lorient 2-0. Guingamp a enfoncé Toulouse 2-1, et Nantes en a fait de même avec Troyes (1-0).

Lyon piégé à Bastia

Peu inspirés, les Lyonnais ont eu bien du mal à trouver leurs repères sur l'Ile de Beauté. A part une grosse occasion sur un corner et une tête décroisée de Gonalons, les Lyonnais ont peiné pour bousculer une équipe bastiaise plutôt bien organisée. L'équipe de Bruno Genesio a pourtant cru ouvrir la marque à l'heure de jeu sur une belle reprise de Ghezzal, mais Valbuena a logiquement été signalé hors-jeu et l'arbitre a donc refusé le but… Moins de dix minutes plus tard, c'est finalement Bastia qui a marqué grâce à un certain Brandao. La sortie de Valbuena (74e) illustrait la défaillance des cadres lyonnais, qui n'ont enregistré qu'une seule victoire lors de leurs dix dernières rencontres. Bastia terminait la rencontre à dix après l'expulsion de Cionin en fin de rencontre mais, sans conséquence. Il s'agit du quatrième revers d'affilée des Rhodaniens à l'extérieur.

Hantz fait du bien à Montpellier

Egalement en déplacement en Corse, les Montpelliérains se sont sentis comme à la maison à Ajaccio… L'arrivée de Frédéric Hantz a été apparemment très bénéfique à l'effectif de Montpellier qui a montré un tout autre visage que les dernières journées. Volontaires, les Héraultais ont pris à la gorge leurs adversaires corses grâce à une ouverture du score rapide de Yatabaré (15e), puis c'est un véritable festival de buts qui a eu lieu au Stade Ange-Casanova. Martin a transformé un pénalty (41e, 0-2) suite à une faute dans la surface de Touré sur Dabo, puis Dabo a réalisé un doublé en six minutes (51e et 57e, 0-4). Les Héraultais ressortent ainsi de la zone rouge.

Reims premier re​légable

Montpellier sortant de la zone rouge, c'est Reims qui se retrouve en position de premier relégable. Les Rémois ont en effet perdu 2-0 sur le terrain de Lorient sur un doublé signé Touré (15e et 51e). Egalement dans la zone de relégation, Toulouse a raté le coche en s'inclinant 1-2 contre Guingamp. Les Toulousains peuvent d'autant plus s'en vouloir que Ben Yedder, qui avait réduit l'écart sur pénalty, a raté un deuxième pénalty en fin de match. Enfin, Nantes a presque logiquement pris les trois points sur le terrain d'une désespérante équipe de Troyes, qui enregistre sa 14e défaite de la saison (pour une victoire et huit nuls).

Réactions

François Ciccolini (entraîneur de Bastia):  "La solidarité a fait la différence, l'envie, la volonté, l'abnégation. On a eu  une part de chance face à une belle équipe. C'était difficile. On a encore pris un carton rouge, on en a l'habitude maintenant. L'important était de ne pas perdre. Les trois points étaient inespérés et vont nous faire beaucoup de bien.  Malgré tout je ne suis pas surpris par la victoire. Lyon est vraiment au-dessus, cela s'est joué à pas grand-chose. On a montré des qualités de détermination et il faut de la constance désormais. Nous ne devons pas faire  les montagnes russes, nous allons récupérer des joueurs bientôt et cela créera  de l'émulation".

Frédéric Hantz (entraîneur de Montpellier): "Quand on est entraîneur d'une  équipe de Ligue 1 , qu'on arrive le mercredi et que le samedi (suivant), on  n'est plus relégable, j'estime que c'est un symbole très fort. On savait ce que  l'on voulait faire dès la première séance d'entraînement. On l'a mis en  application. On s'est tenu à respecter le plan de jeu. C'est une belle victoire  même si elle est un peu sévère. On a eu un peu de réussite même si on l'a un peu provoquée. On a encore des progrès à faire dans beaucoup de domaines. Ce soir (samedi), j'ai vu des joueurs présents avec de l'engagement, des courses, une variété dans le jeu et de la confiance. Je sais ce que je veux faire en termes de stratégie. On va continuer sur cette lancée. On ne changera rien tactiquement face à Marseille (mardi) et à Lorient (samedi). Derrière, il restera treize matches et il faudra qu'une équipe type se dégage pour la fin de  saison."

Romain Bonte