Dembélé devant Kehrer lors de Lyon - PSG
Dembélé devant Kehrer lors de Lyon - PSG | AFP

L1 : Lyon fait tomber le PSG de son piédestal

Publié le , modifié le

Etrillé 5-0 à l'aller, l'Olympique Lyonnais a lavé cet affront en infligeant au Paris Saint-Germain sa première défaite de la saison en L1 (2-1). Les deux équipes engagées en Ligue des Champions ont livré un match d'une remarquable qualité. Au terme de cette 23e journée, le PSG garde toujours une confortable avance de 10 points sur Lille (2e), alors que l'OL conforte sa troisième place, à trois points du Losc, mais avec six longueurs d'avance sur Saint-Etienne (4e).

Ce duel entre deux équipes qualifiées pour les huitièmes de finale de la C1 débutait tambour battant, Mbappé se retrouvait en face à face avec Lopes en moins d'une minute, mais la frappe du Parisien était trop écrasée pour surprendre le portier. Les Parisiens pressaient et sur une récupération, Draxler décalait sur la gauche pour Di Maria qui trouvait la faille d'une frappe croisée du gauche (7e, 0-1).

Pendant la 9e minute de jeu, les applaudissements du public rendaient hommage à Emiliano Sala -disparu le 21 janvier- mais le match ne perdait pas en intensité, bien au contraire. Avec le soutien de son public, l'OL ne se décourageait pas et voulait éviter de revivre l'affront subi à l'aller (5-0). Le PSG avait sans doute le tort de vouloir se replier pour jouer en contre, et le vent changeait clairement de côté.

Areola et Lopes assurent le spectacle

Que ce soit sur une frappe lourde de Fekir, un nouveau tir de Traoré ou une autre tentative de Depay, Areola enchaînait les arrêts décisifs. Cette première période était d'un très haut niveau, et Lyon monopolisait toujours le ballon face à une défense parisienne souvent débordée. Jusque-là auteur d'un match parfait, Areola dérapait sur un centre lyonnais et Dembélé en profitait pour placer sa tête et égaliser (1-1, 33e). L'entraîneur de Manchester United (futur adversaire de Paris en C1), Ole Gunnar Solskjaer, prenait sans doute des notes…

Malmenée sur ses flancs, sans intensité au milieu, subissant la rapidité des attaquants adverses, l'équipe de Thomas Tuchel montrait des failles rarement vues cette saison. Et l'entame de la deuxième période ne faisait que confirmer cette situation, Dembélé provoquant un pénalty face à Thiago Silva. Dans un duel de champions du monde, Fekir trompait son coéquipier de l'équipe de France et donnait l'avantage à son équipe (2-1, 49e).

Une première amère pour Paredes

Cette fois, les Parisiens se devaient de réagir, mais malgré leur volonté, butaient à leur tour sur un excellent gardien. Les premiers changements s'opéraient, et Leandro Paredes entrait en jeu pour sa première avec le maillot du PSG sur les épaules. Si Lyon se montrait bien moins dangereux qu'en première période, le club rhodanien allait se procurer une occasion de tuer le match lorsque Dembélé se retrouvait seul face à Areola.

Mais encore une fois, le gardien parisien gagnait son duel et maintenait l'espoir pour son équipe. Mais les secondes s'égrainaient, et malgré leurs efforts, les champions de France en titre enregistraient leur premier revers de la saison en championnat. Le PSG n'avait plus perdu un match après avoir ouvert le score depuis quatre ans et un revers subi face à Bastia (4-2).