Les Lillois
Le bonheur des Lillois derrière De Melo | AFP - JEAN-CHRISTOPHE MAGNENET

L1: Lille, Lyon et Marseille gagnent, Rennes tombe

Publié le , modifié le

Grâce à une victoire (1-0) à Nice, les Lillois ont enchaîné une 4e victoire qui les laisse à 2pts du PSG, vainqueur de St-Etienne (2-0), qui revient à 3pts de Montpellier à l'issue de la 35e journée. Autre bénéficiaire: Lyon, large vainqueur de Valenciennes (4-1) avec un doublé de Lisandro, qui profite de la chute de Rennes à Bordeaux (2-0) pour prendre la 4e place. Fin de série pour l'OM, vainqueur de Nancy (1-0). Ajaccio enfonce Sochaux (2-1) en fin de classement.

Le match: PSG - Saint-Etienne

Quatre jours après avoir perdu un match important à Lille, Paris était condamné à la victoire lors de la venue de Saint-Etienne. D'une part après le nul de Montpellier, d'autre par après la victoire de Lille. Pour rêver encore du titre, les Parisiens livraient une partie encore plus cruciale face à Saint-Etienne, toujours en course pour l'Europe. Et les hommes de Carlo Ancelotti n'ont pas fait un double faux-pas. Une accélération de Ménez, une frappe et un tacle de Marchal qui provoque un penalty (généreux), transformé par Nenê (19e) pour son 17e but de la saison, puis un centre de Jallet, que laisse passer Mignot et qu'exploite de l'intérieur du droit Pastore pour inscrire son 12e but de la saison, voilà comment Paris s'impose (2-0), malgré des contres stéphanois dangereux notamment en deuxième période. Avec ces trois points, Paris revient à une victoire du leader Montpellier, et conserve deux points d'avance sur Lille.

Le fait marquant: Lille gagne à Nice

Trois jours après sa victoire sur Paris, le LOSC a poursuivi sa série victorieuse, atteignant les quatre de suite en s'imposant à Nice (1-0). Comme contre le PSG, c'est Eden Hazard qui s'est montré décisif. A la 6e minute, il enchaînait vitesse et technique pour adresser un centre du gauche pour la tête de De Melo, abandonné au marquage par Digard, qui smashait sa tête pour l'ouverture du score. Dans un match particulièrement ouvert contre des Niçois qui se battent toujours pour se maintenir, aucune autre but n'a été marqué. Et voilà les tenants du titre lillois qui reviennent à cinq longueurs du leader montpellierain, et provisoirement en deuxième position avant le match des Parisiens contre Saint-Etienne, à 21h.

La bonne affaire: Lyon

Quatre jours après sa victoire en Coupe de France, Lyon a enchaîné une deuxième bonne nouvelle, en s'imposant lors de la venue de Valenciennes (4-1). Buteur au Stade de France, Lisandro a encore montré le chemin des trois points en réalisant un doublé, son troisième de la saison en championnat. D'abord, un centre de Lacazette au deuxième poteau trouve la volée du gauche de l'Argentin, déviée par Ducourtioux pour tromper Penneteau (34e). Plus tard, sur un mauvais dégagement du portier de VA, il était lancé, dribblait le dernier rempart pour loger le ballon au fond des filets (72e), inscrivant le troisième but de son équipe, juste après une tête de Cris (69e) qui avait redonné l'avantage aux siens. Car l'OL n'avait mené que quatre minutes, le temps que Dossevi soit déséquilibré dans la surface par Cissokho pour un penalty transformé par Cohade (38e). Et en fin de match, Briand a mis au fond des filets un ballon relâché par Penneteau pour le quatrième but (88e). Avec cette 2e victoire consécutive en championnat, Lyon gagne une place au classement.

La fin de série: Rennes

Les Rennais visaient une cinquième victoire consécutive en L1, lors de leur voyage à Bordeaux. Mais ils sont tombés, voyant leur destin européen remis en cause. Deux coups de boutoir des Bordelais après une mi-temps bien gérée et même dominée, et les Bretons ont perdu pied. Une accélération de Gouffran pour un centre en retrait à Saivet qui glissait à Obraniak pour l'ouverture du score (51e), puis un tir des 20m de Nguemo (58e) pour son premier but sous ses couleurs girondines, voilà comment l'équipe de Francis Gillot a arrêté celle de Frédéric Antonetti.

Le chiffre: 13

Dans les Bouches-du-Rhône, le chiffre 13 a une signification. Il aura fallu attendre 13 matches sans victoire que l'OM retrouve le goût de la victoire. Pourtant, les banderoles n'ont pas fait de détails dans les tribunes du Vélodrome, et aux alentours avant le match: "Deschamps, casse-toi", "arrêtez de pleurer, jouez", "ridicules", "respectez-vous", "jouer c'est bien, gagner c'est mieux", "honte à vous", "nous ne sommes pas à vendre: vous si". Le message a été entendu par les joueurs de l'OM, sans victoire depuis treize matches. Treize, cela a porté chance à l'entraîneur olympien, puisque ses troupes ont battu Nancy (1-0), grâce à l'inévitable Loïc Rémy, bien servi dans le dos de la défense par Valbuena (31e). 

La mauvaise affaire: Sochaux

Avant-dernier de Ligue 1, Sochaux savait qu'il avait une carte à jouer lors de son déplacement à Ajaccio, autre équipe luttant pour sa survie quatre jours après avoir pris une claque à domicile (3-0) contre Bordeaux. Après avoir déjà dû finir à neuf le week-end dernier, les Sochaliens ont recommencé, Sauget (59e) et Mikari (72e) voyant tour à tour le rouge, pour faire basculer la rencontre. C'est ainsi que les hommes d'Eric Hély ont concédé une cruelle défaite (2-1), Kinkela (74e sur penalty) et Socrier (85e) ayant remonté le but de retard inscrit par Privat (58e). Les Ajacciens se donnent trois points de marge par rapport aux relégables. Caen, grâce à un missile fulgurant de Heurteaux (67e), a également pris un bon bol d'air en battant Lorient (1-0), alors que les Brestois ont remis leur tête à l'endroit en faisant match nul (0-0) contre Toulouse, ce qui les laisse en zone dangereuse, Grougi ratant un penalty qui aurait fait beaucoup de bien à l'équipe locale.