Lucas Moura taclé par Opa Nguette
Lucas Moura taclé par Opa Nguette | AFP

L1: Le PSG et Cavani ont malgré tout peiné face à Metz

Publié le , modifié le

Malgré une nette domination, le Paris Saint-Germain a eu du mal à faire la différence face au FC Metz (3-0), lors de la 2e journée de L1. Symbole de ce manque d’efficacité, Edinson Cavani a raté de nombreuses occasions. C’est en fin de partie que la décision s’est faite, Lucas (52e), Kurzawa (67e), puis un but contre son camp de Rivierez (92e) qui ont permis aux hommes d’Unai Emery de se sortir du piège messin.

Tout le monde s’attendait à ce que les promus lorrains se prennent une rouste au Parc des Princes, mais les spectateurs ont finalement dû patienter jusqu’au début de la deuxième période pour voir le premier but parisien. Libéré de la présence d’Ibrahimovic cette saison, Cavani a eu bien du mal à démontrer qu’il pouvait assurer seul le rôle de buteur. Que ce soit à la 19e minute sur un superbe centre de Di Maria, à la 41e sur un nouveau service de l’Argentin, ou encore à la 77e alors que le but lui semblait tout ouvert l’Uruguayen n’a pas trouvé le chemin des filets.

S’il est vrai que le gardien adverse Didillon s’est montré irréprochable, les Parisiens ont eu toutes les difficultés du monde à ouvrir le score. Le salut est venu de Lucas, qui après une belle offrande d’Aurier a eu le mérite d’enchaîner contrôle et frappe croisée (1-0, 52e). Kurzawa a doublé la mise de la tête sur un corner de Di Maria (2-0, 67e), puis en toute fin de match, le malheureux Rivierez a marqué contre son camp (3-0, 90+3e).