A Guingamp, Claudio Beauvue a marqué son premier but avec Lyon.
A Guingamp, Claudio Beauvue a marqué son premier but avec Lyon. | AFP

L1, 2e journée : Lyon décolle, Caen en haut de l'affiche

Publié le , modifié le

Au terme d’une soirée qui a tardé à s’animer, l’OL a signé son premier succès de la saison en s’imposant à Guingamp. Claudio Beauvue, l’ancien buteur de l’En-Avant, a inscrit l’unique but lyonnais. Caen a enchaîné un deuxième succès aux dépens de Toulouse (1-0) pour prendre les commandes du classement, en attendant les matches de dimanche. Au courage, et à dix contre onze, Troyes a arraché un nul face à Nice (3-3).

Les résultats de la 2e journée

Le classement

Guingamp - Lyon : 0-1

But : Beauvue (80e)

Claudio Beauvue n’a pas manqué ses retrouvailles avec le Roudourou. Son retour à Guingamp, l’attaquant lyonnais l’a marqué de son empreinte. D’une tête lobée à la 80e minute, pour devancer la sortie de Mamadou Samassa. Mais l’ancien buteur de l’En-Avant, qui avait remplacé Alexandre Lacazette un quart d’heure plus tôt, n’a célébré ostensiblement sa première réalisation avec l’OL. Par respect pour les supporters guingampais. Mathieu Valbuena, lui, s’est montré discret pour ses débuts sous le maillot rhodanien. Qu’importe : le Lyon d’Hubert Fournier, accroché à domicile par Lorient (0-0), corrige le tir. Le vice-champion de France se hisse provisoirement au 4e rang. Déjà battu à Nantes (1-0), Guingamp est avant-dernier.

Caen - Toulouse : 1-0

But : Da Silva (74e)

Qui aurait cru que le Stade Malherbe compterait six points après deux matches ? Honnêtement, pas grand-monde. Mais les Bas-Normands ont su bonifier leur succès ramené de Marseille (0-1). Un coup franc de Julien Féret, déposé sur la tête de Damien Da Silva, leur a suffi pour venir à bout de Toulouse à d’Ornano (1-0). En attendant l’épilogue de cette 2e journée, dimanche, Caen est provisoirement seul leader. Le TFC, lui, semble souffrir des mêmes maux que la saison passée : solide à domicile – en atteste sa victoire devant Saint-Etienne (2-1) – et fébrile à l’extérieur. Le carton rouge d’Uros Spajic, en apparence anecdotique, est finalement symptomatique du mal-être toulousain en déplacement.

Troyes - Nice : 3-3

Buts : Jean (3e) et Camus (78e) pour Troyes ; Ben Arfa (6e, s.p.), Pléa (16e) et Le Marchand (42e)

Pour voir du spectacle samedi soir, il fallait avoir un œil au stade de l’Aube. Hatem Ben Arfa a régalé le public troyen de gestes techniques. Accessoirement, il a transformé un penalty obtenu par Alassane Plea. Cinq ans que l’ancien Marseillais n’avait plus marqué en Ligue 1.

Au-delà de la prestation séduisante de Ben Arfa, ce Troyes-Nice a offert un scenario complètement fou. L’ESTAC a trouvé l’ouverture dès la 3e minute, sur une frappe puissante de Corentin Jean dans un angle fermé (1-0, 3e). Dans la foulée du penalty de Ben Arfa, Alassane Plea a profité d’une remise de la tête de Valère Germain pour ajuster une superbe volée (1-2, 16e). De la tête, Maxime Le Marchand (1-3, 42e) a exploité la supériorité numérique du Gym, qui courait depuis l’expulsion de Chris Mavinga (32e). Menés 3-1 à dix contre onze, les Troyens sont revenus miraculeusement dans le dernier quart d’heure, grâce à un missile de Fabien Camus (2-3, 78e) et un plat du pied rageur de Thiago (3-3, 90e). L’équipe de Jean-Marc Furlan ne compte que deux points après deux sorties à domicile. Mais celui décroché samedi soir en vaut trois. Pour Nice, en revanche, ce nul laissera un goût amer.

Angers - Nantes : 0-0

Vingt-et-un ans que le public angevin attendait ce moment. Vingt-et-un ans qu’il n’avait plus vécu une soirée parmi l’élite du football français. Elle s’est soldée par un triste 0-0 face au voisin nantais. Mais comme le SCO avait fait le plein à Montpellier (0-2), le champion de L2 occupe la 2e place provisoire. Avec le même nombre de points que les Canaris.

Rennes - Montpellier : 1-0

But : Grosicki (85e)

Un but, un seul, au Roazhon Park. Un but tardif. Mais quel but ! D’un centre-tir heureux, Kamil Grosicki a nettoyé la lucarne de Geoffrey Jourdren. Le Stade Rennais efface son revers initial à Bastia (2-1). Avec deux défaites en autant de rencontres, le Montpellier de Rolland Courbis est dernier.