Thauvin buteur contre Bordeaux
Thauvin buteur contre Bordeaux | AFP

L1, 26e journée : L’OM maîtrise Bordeaux et réalise une belle affaire

Publié le , modifié le

L’Olympique de Marseille a réalisé une belle affaire en s’imposant 1-0 face à Bordeaux, en match de clôture de la 26e journée de Ligue 1. Au classement, le club phocéen conforte sa troisième place et compte à présent six longueurs d’avance sur l’OL, qui avait concédé un nul (2-2) à Lille. Les Girondins restent en septième position.

Peu après le match nul de Lyon, l’OM avait donc la possibilité de compter six points d’avance sur un concurrent direct pour les places en Ligue des Champions. En très grande forme depuis le début de l’année civile, les hommes de Rudi Garcia comptaient sur leurs armes offensives, particulièrement affutées à l’instar d’un Germain auteur de six buts lors des neuf derniers matches.

Mais leurs adversaires étaient loin d’être à plaindre, affichant un série de quatre succès d’affilée, dont trois sous les ordres du nouveau chef d’orchestre, Gustavo Poyet. Avant le coup d’envoi, des tifos critiquaient ouvertement la Ligue de Football Professionnel pour sa gestion des supporteurs dans le championnat. Le tifo financé par Netflix était quant à lui annulé en raison de la polémique... Sur le terrain, les 22 acteurs se jaugeaient de longues minutes avant de voir les Phocéens se procurer la première occasion nette, sur une frappe d’Amavi, bien repoussée par Costil (8e).

Thauvin de la tête

Le rythme n’était pas des plus élevés, Bordeaux étant comme souvent très replié et laissant peu d’espaces aux attaquants marseillais. La situation se débloquait finalement sur un corner tiré par Payet, et dévié de la tête par Thauvin qui donnait un peu de piment à la rencontre (1-0, 35e). Les Girondins ne réagissaient pas encore et attendaient peut-être avec impatience la pause et des consignes plus offensives de leur coach uruguayen.

Si les Bordelais se montraient peut-être un peu plus agressifs en début de deuxième période, la possession restait à l’avantage de Marseille. Les hommes de Rudi Garcia manquaient même de doubler la mise à la suite d’une passe en profondeur magnifique de Payet pour Sanson qui ne parvenait pas à glisser le ballon entre les jambes de Costil (59e).

Malgré la maîtrise du jeu, l’OM n’était pas à l’abri d’un contre assassin de Bordeaux et Garcia faisait comprendre à ses joueurs que la partie était loin d’être terminée. Le coach marseillais procédait à un premier changement en faisant entrer Ocampos à la place de Payet, alors qu’Otavio était remplacé par Braithwaite. Les Girondins se montraient de plus en plus dangereux, les supporters sifflaient le relâchement certain de leurs joueurs, mais la défense olympienne tenait bon jusqu'au bout.

Romain Bonte