Edinson Cavani trompe Alexandre Oukidja
Edinson Cavani trompe Alexandre Oukidja | AFP

L1, 26e journée : Le PSG retrouve son rang face à Strasbourg

Publié le , modifié le

Seulement trois jours après la gifle reçue au Bernabeu face au Real Madrid (3-1), le Paris Saint-Germain a renoué avec le succès en championnat, s’imposant 5-2 face à Strasbourg. D’abord menés au score, les Parisiens ont inversé la tendance grâce à trois buts inscrits en 13 minutes. En deuxième période, le Racing a bien réduit le score mais les attaquants parisiens ont fait parler la poudre, à l’image du doublé de Cavani.

Pas simple de retrouver la Ligue 1 après avoir connu les paillettes d’un match de prestige face au grand Real Madrid. Et il était encore moins simple pour les protégés d’Unai Emery de se replonger dans l’ambiance plus feutrée du championnat après la défaite face aux Merengue.

Avec Thiago Silva de nouveau titulaire et Di Maria prenant la place de Mbappé (suspendu) sur le côté droit de l’attaque, les Parisiens reprenaient gentiment leurs petites habitudes avec une première occasion franche pour Neymar (2e). Mais la petite musique de la Ligue des champions résonnait sans doute encore dans la tête de certains, et  contre toute attente, Strasbourg ouvrait le score sur un contre éclair conclu par Aholou (0-1, 6e). Le coach parisien grimaçait, songeant déjà à un scénario catastrophe.

Trois buts en 13 minutes

Heureusement pour lui, la réaction de son équipe ne tardait pas avec l’égalisation rapide de Draxler d’une frappe croisée du gauche (1-1, 10e). Les Strasbourgeois sentaient qu’ils n’auraient peut-être pas dû réveiller la bête blessée, et subissaient alors le jeu adverse. A l’origine de la perte de balle ayant entraîné le but alsacien, Neymar redonnait l’avantage aux siens en se jouant de la défense et du malheureux gardien du Racing (2-1, 21e).

Seulement deux minutes plus tard, Di Maria profitait du relâchement de ses adversaires pour enfoncer le clou, PSG avait fait totalement basculé le match (3-1, 23e). Les coéquipiers de Thiago Silva dominaient leur sujet, les supporteurs parisiens chantaient de plus en plus fort… et sur une action presque anodine, Bahoken réduisait le score (3-2, 67e) ! Si pendant quatre minutes les fans du PSG se montraient plus discrets, ils reprenaient leurs aises grâce à Cavani sur une passe en profondeur de Pastore (4-2, 71e). Et l’Argentin réalisait son sixième doublé en L1 six minutes plus tard... Le PSG tenait son 13e succès à domicile (39 points sur 39 possibles) et commençait à digérer sa défaite face au Real. Doucement.

Romain Bonte