André-Pierre Gignac Vitorino Hilton Marseille Montpellier 012013
André-Pierre Gignac bousculé par Vitorino Hilton | Maxppp

L1, 21e journée: Sochaux confirme, Marseille attendu

Publié le , modifié le

Grâce à un but de Gignac dans les ultimes secondes, Marseille a battu Montpellier 3-2 lors de la 21e journée de L1. Le club phocéen passe provisoirement devant le PSG (qui joue dimanche) et revient à un point de Lyon, le leader. Déjà vainqueur de l'OM lors de la dernière journée, Sochaux poursuit son redressement à la faveur d'un deuxième succès d'affilée face à Reims (1-0). Les Doubistes en profitent pour s'extraire de la zone de relégation et passent devant leurs victimes du jour. Lorient revient en 4e position après avoir battu Troyes 3-2.

Piégés face à Sochaux la semaine passée, les Phocéens avaient la possibilité de rester dans le groupe de tête en cas de succès, et surtout revenir à un point de Lyon. Au match aller, l'OM l'avait emporté 1-0 à la Mosson, et c'était donc avec un léger avantage psychologique qu'ils abordaient ce rendez-vous. D'autant que les Héraultais, éliminés de la Coupe de la Ligue par Rennes mercredi, se présentaient sans de nombreux joueurs clés tels que Belhanda, Estrada ou encore Marveaux.

Le Mistral gagnant

Sous un mistral constant, c'était presque logiquement que les Marseillais ouvraient le score, André Ayew reprenant de la tête un centre au millimètre de Valbuena (14e, 1-0). Mais trois minutes plus tard, Montpellier égalisait par Herrera (17e, 1-1). Les deux équipes regagnaient les vestiaires sur ce score de parité, et les supporteurs marseillais avaient le sentiment que leur équipe allait avoir du mal à s'en sortir. La défense marseillaise montrait encore quelques signes de fébrilité, et les Montpelliérains n'allaient pas tarder à en profiter. A la 57e minute, Utaka avait le temps de tromper Mandanda qui voyait le cuir lui passer entre les jambes (1-2).

Le mistral balayait toujours la pelouse du Vélodrome, les supporteurs marseillais commençaient à s'impatienter, d'autant que le MHSC ratait de peu un troisième but, bien contré par le portier marseillais. Ce n'est qu'à 11 minutes de la fin du temps réglementaire que l'OM recollait au score grâce à un but 100% Ayew, André prenant de vitesse la défense adverse et adressant un centre parfait pour son frère Jordan (2-2, 79e). Les hommes d'Elie Baup continuaient de presser, et profitaient finalement d'une erreur défensive de Congré et d'un rebond du ballon sur le bras de Gignac, pour voir leur buteur signé le troisième but salvateur dans les arrêts de jeu (3-2, 92e). L'OM se replace à un point de Lyon, et met une certaine pression sur le PSG, qui joue à Bordeaux dimanche.

Sochaux se donne de l'air

Dans une rencontre de mal classés, Sochaux se présentait sans conteste avec de meilleures dispositions que son adversaire champenois. La probante victoire sur l'OM la semaine passée (3-1) a redonné du baume au coeur des hommes de Eric Hely, alors que les Rémois restaient sur 12 matches sans la moindre victoire (7 défaites et 5 nuls). Il faut en effet remonter au 6 octobre pour trouver trace d'un succès de Reims (3-1 face à Nice). Mais cette fois encore, l'équipe de Hubert Fournier n'a pas trouvé les ressources pour tenir la dragée haute à un concurrent direct. Plus mauvaise attaque du championnat (avec 17 buts), les Rouge et Blanc ne se sont pas procurés d'occasion franche. Poujol a rapidement ouvert le score en reprenant de la tête un corner de Dias. Ce dernier aurait même pu doubler la mise sur un coup franc, mais son missile a terminé sa trajectoire sur le montant droit des buts de Placide, le justement nommé. Et le score en est resté là, Sochaux se donnant un peu d'air au classement, et laissant bien volontiers sa place de premier relégable à Reims.

Les Merlus n'ont pas dit leur dernier mot

On pensait que Lorient allait doucement descendre dans le ventre mou du classement, mais les Bretons ont signé leur neuvième victoire de la saison face à Troyes (3-2) et reviennent sur les talons du PSG, qui ne compte que cinq points d'avance en attendant son match à Bordeaux. Nancy reste plus que jamais lanterne rouge suite à son 11e revers de la saison face à Toulouse qui s'est imposé 2-1 sur un doublé de Tabanou. Ajaccio et Valenciennes se sont quittés sur un score de parité (1-1), VA terminant pourtant la rencontre à dix après l'expulsion d'Angoua à la 64e minute. Enfin, Saint-Etienne retrouve des couleurs en signant une première victoire face à Brest (1-0) après avoir enchaîné trois défaites et trois nuls lors de leurs six dernières rencontres.

Romain Bonte