Ligue 1 : L’OM chanceux à Montpellier mais sort du podium

Ligue 1 : L’OM chanceux à Montpellier mais sort du podium

Publié le , modifié le

Il n’y a pas eu de vainqueur entre Montpellier et l’Olympique de Marseille (1-1), lors du match de clôture de la 16e journée de Ligue 1. L’OM (4e) qui a bénéficié d'un pénalty contestable et d'un but refusé à son adversaire, a ainsi raté l’occasion de conserver sa place de dauphin et se voit donc dépassé par Lyon et Monaco. Malheureux, Montpellier doit se contenter de la 8e position, à désormais 11 points du podium.

Dauphin du PSG avant le début de cette 16e journée, le club phocéen avait sans doute plus à perdre que son adversaire du jour dans un duel de Méditerranéens à première vue intéressant. Mais en face, se dressait la meilleure défense du championnat avec seulement huit buts encaissés. Après avoir obtenu des matches nuls face au PSG (0-0), Monaco (1-1) et Lyon (0-0), Montpellier entendait faire au moins aussi bien face aux Phocéens, disposant quant à eux de la 4e attaque avec 31 buts.

Un pénalty accordé...​

Pour empocher les trois points de la victoire, Rudi Garcia misait notamment sur la titularisation de Germain (première depuis début septembre), qui n’avait toujours pas inscrit le moindre but en L1 depuis le début de saison (mais 2 en Ligue Europa). Et si la possession de balle était plutôt en faveur des visiteurs, on ne pouvait pas dire que leur attaque se montrait très dangereuse en début de rencontre. C’était même plutôt le club héraultais qui se montrait le plus menaçant, et Mandanda recevait déjà un avertissement à la 18e minute sur une frappe d’Mbenza, le portier marseillais s’y reprenant en deux fois avant de capter le ballon.

Et alors que les spectateurs de la Mosson commençaient à s’assoupir, Sio réveillait tout le monde en trouvant la faille sur une belle volée du gauche, dont le rebond trompait Mandanda (1-0, 29e). Ce but semblait piqué au vif les Phocéens qui remettaient malgré tout la pression sur le but adverse. Il faut dire qu’avec dix matches sans défaite (7 victoires et 3 nuls), l’OM allait probablement vendre cher sa peau de potentiel dauphin. Et il fallait un coup du sort, venu tout droit du sifflet de l’arbitre Frank Schneider, pour relancer l’OM. M Schneider pensait en effet avoir vu Mukiele accrocher Sanson et pointait du doigt le point du pénalty. Thauvin s’en chargeait et trompait Lecomte pour égaliser juste avant la pause.

... et un but ​refusé 

Au retour des vestiaires, Sio qui s’était probablement blessé lors de la célébration de son but était remplacé par Camara. Pour trouver de nouveau la faille et espérer remonter sur le podium, l’OM qui gardait la maîtrise du ballon, se devait de hausser le rythme. Mais le bloc adverse était toujours aussi difficile à bouger et les Héraultais se montraient même plutôt dangereux sur quelques contres. Alors que les spectateurs s’étaient de nouveau endormis, une belle reprise de Germain détournée in extremis par Lecomte leur rappelait qu’un match se déroulait bien sous leurs yeux…

Mais en fin de rencontre, c’était bien le MHSC qui allait assurer le spectacle, d’abord sur une frappe d’Aguilar (85e), puis surtout sur un but refusé à Camara (87e), pour une position de hors-jeu peu évidente et qui rendait fou de colère le banc montpelliérain. Ce dernier devait se contenter du petit point du match nul, face à une équipe de l’OM toute heureuse de repartir avec ce score de parité (1-1).

Réactions

Rudi Garcia (entraîneur de Marseille): "C'était un match difficile, on s'y attendait, on sait que c'est une équipe qui joue les contre-attaques et les coups de pieds arrêtés. On a été en danger un peu sur contre-attaques et beaucoup à la fin sur les coups de pieds arrêtés. Puisqu'on va parler de l'arbitrage, même si ce soir c'est en ma faveur, je suis pour l'arbitrage vidéo, comme ça l'arbitre ira voir sur l'écran et pourra juger, comme ceux qui ont vu dix ralentis à la télé. Sur le but refusé, Steve (Mandanda) ne peut pas intervenir comme il le veut car un Montpelliérain l'oblige à attendre et du coup il sort en retard, le but est logiquement annulé. Le penalty? Il y a faute sur Morgan qui est ceinturé."

Michel Der Zakarian (entraîneur de Montpellier): "C'est un match qu'on mérite largement de gagner, on ne l'a pas gagné parce qu'il y a eu des faits de jeu, mais le contenu de notre match est très bon. Ils ont une occase de tout le match, on est restés dans notre animation défensive, il nous manque un peu dans la finition, enfin... non, on les a mis, mais on nous les refuse... Je n'ai rien compris. Même si le joueur est en position de hors-jeu, la tête de Camara est partie depuis deux secondes et le ballon est déjà dans le but... Sur le penalty il (l'arbitre) dit qu'il y a faute de Mukiele mais je ne vois pas de faute honnêtement. On a le droit de se tromper, mais c'est dommage, je pense qu'on méritait la victoire."

francetv sport @francetvsport