portrait Antoine Kombouaré PSG 08 2010
L'entraîneur du PSG Antoine Kombouaré | AFP - Bertrand Guay

Kombouaré : "Une énorme satisfaction"

Publié le , modifié le

"C'est tout bénéf'", a clamé samedi Antoine Kombouaré à l'issue de la victoire du Paris SG contre Saint-Etienne (3-1) lors de la 1re journée de L1, l'entraîneur parisien appréciant surtout que son équipe l'ait emporté sans forcément bien jouer, ce qu'elle ne parvenait pas à faire l'an passé.

Cette première victoire doit vous soulager, vous et toute l'équipe ?
"On a eu des soucis mais c'est un gros soulagement. On a le sentiment de ne pas avoir fait un gros match alors c'est tout bénéf'. C'est un sentiment mitigé mais a aussi une énorme satisfaction. On a parfois flotté, on n'a pas été super bon mais efficace. Le fait d'avoir marqué très vite nous a mis dans une situation un peu difficile, c'est vrai. On est descendu assez bas et on a été quelquefois en difficulté. Avant l'égalisation, on avait pourtant eu pas mal de situations pour se mettre à l'abri. Être leader, c'est anecdotique et je ne fais pas semblant".

Quels enseignements peut-on y voir pour la suite ?
"Ce n'est que le premier match et il ne faut pas tirer de conclusions. On a joué par à-coups, à l'image de Nenê, mais on peut faire très mal même s'il y a pas mal de réglages à faire. Il a deux occasions, il met un but. Cette efficacité, c'est pour ça qu'on l'a fait venir. Si on compare avec la saison dernière, je signe tout de suite. On jouait souvent très bien mais on avait du mal à marquer. Dans 4-5 matches, on aura une idée plus précise du comportement de l'équipe. Les joueurs offensifs ont marqué dans le jeu, cela veut dire qu'on est capable de produire un jeu collectif. Le gros avantage, et l'adversaire en est conscient, c'est qu'on a un gros potentiel offensif. L'idée, c'est de faire peur. Je préfère qu'on joue moins bien et qu'on fasse mal".

Comment jugez-vous le comportement du stade ?
"J'ai trouvé que le public a bien répondu. Je suis super content. On était un peu inquiet car on ne savait pas trop à quoi s'attendre. C'est un public bon enfant qui s'est montré enthousiaste quand on allait de l'avant. C'est important qu'il n'y ait pas de cris ou d'insultes contre l'actionnaire".

AFP