Carlos Eduardo, Nice
Le Brésilien Carlos Eduardo | FRED TANNEAU / AFP

Klose, Falcao, Berbatov, Defoe, eux aussi ont signé un quintuplé

Publié le , modifié le

A Guingamp, le Niçois Carlos Eduardo a fait fort en s'offrant un retentissant quintuplé. Une performance rare et réservée aux plus grands attaquants si l'on observe les noms des quatre derniers joueurs aussi inspirés sur un match. Ils s'appellent Klose, Berbatov, Falcao et Defoe.

Miroslav Klose, Lazio –Bologne, 34e journée de Serie A

En ce jour de mai 2013, les La Laziale sont encore dans la course à l’Europa League lorsqu’ils reçoivent Bologne au Stadio Olimpico. Blessé, Klose a perdu trois mois. Pas son flair. Pour sa première sous les couleurs Rossoblu, le pauvre Stojanovic l’apprend à ses dépens. Dès la 21eminute, le gardien autrichien repousse mal une frappe. Le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe du monde surgit et ouvre le score. Si Pippo Inzaghi est né hors-jeu, « Miro » est son frère. L’ancien buteur du Bayern Munich frappe trois autres fois de près du droit et place une tête victorieuse. A 35 ans, l'Allemand est éternel. Pour fêter ce quintuplé, son coéquipier Hernanes dépose un bijou sous la barre.

La vidéo des buts de Miroslav Klose

Radamel Falcao, Atlético Madrid-La Corogne, 15e journée de Liga

Quand les Galiciens posent leurs crampons sur la pelouse du Vicente Calderon en décembre 2012, le Tigre n'a plus rugi depuis un peu moins d'un mois. Une anomalie pour un scoreur aussi boulimique que le Colombien, auteur de 36 buts en 49 matches avec les Colchoneros la saison précédente. Face au Depor, l'ancien de Porto montre ) nouveau les crocs. Départ en profondeur, demi-volée de l'extérieur de la surface, pénalty, tête plongeante rageuse, crochets dans la surface et frappe, Falcao donne cinq coups de griffes. Ses 12, 13, 14, 15 et 16e réalisations en 15 matches de Liga... Ce soir-là, « Un Tigre ne meurt jamais, il dort » est devenu un dicton galicien. Et Fernando Morientes, auteur d'une performance similaire en 2002 contre Las Palmas doit partager sa place dans les livres d'histoire.

 La vidéo des buts de Radamel Falcao

Dimitar Berbatov, Manchester United-Blackburn, 15e journée de Premier League

Mancunien depuis deux ans et demi, le Bulgare ne fait pas l'unanimité à Old Trafford lors de cette saison 2010/2011. Nonchalant, emprunté, pas assez prolifique, l'attaquant révélé au Bayer Leverkusen fait taire les critiques l'espace d'une rencontre durant laquelle il aimante tous les ballons et profite de la mansuétude des Rovers. Sans forcer son talent, l'enfant de Blagoevgrad transforme deux offrandes de Nani et trois autres de la défense adverse. Après Andy Cole, Alan Shearer et Jermaine Defoe, « Berbatop » devient le quatrième joueur de Premier League à secouer la cage adverse cinq fois dans un seul match. Et le premier étranger. Muet depuis près de deux mois avant ce gros coup de chaud, Berbatov gardera sa fièvre jusqu'à la fin de saison. Co-meilleur buteur du Championnat avec 20 réalisations, l'ancien du Bayer Leverkusen contribue largement au 19e titre de champion des Red Devils.

La vidéo des buts de Dimitar Berbatov 

Jermaine Defoe, Tottenham-Wigan, 13e journée de Premier League

Il devait jouer avec des crampons verts. Clive Allen, ancien joueur des Spurs, lui a conseillé d'être moins flashy en chaussant une paire gris argent. Bien lui en a pris, A l'intérieur, les pieds de l'international anglais se sont transformés en or. Reprises parfaites dans la surface, frappes suite à des courses dans la profondeur, cadeau de l'arrière-garde des Latics, le « Womanizer » plante cinq banderilles et fait de White Hart Lane un amoureux transi. Avec trois buts en sept minutes, il a même réalisé le deuxième hat-trick le plus rapide de l'histoire de l'élite anglaise. Seul Robbie Fowler a été plus précoce. En faisant exulter son public à dix-huit reprises lors de cette saison 2009/2010, Defoe réalisera son exercice le plus accompli sous le maillot londonien suite à ce coup d'éclat.

La vidéo des buts de Jermaine Defoe

Carlos Eduardo, Guingamp-Nice, 11e journée de Ligue 1

Dans ce concert d'attaquants internationaux, le Brésilien de 25 ans fait figure d'intrus. Débarqué en prêt avec option d'achat de Porto cet été, Carlos Eduardo de Oliveira Alves joue milieu relayeur ou numéro 10. Arrivé au Portugal en 2012, il avait attiré l'oeil des Dragons grâce à une saison accomplie à Estoril (29 matches, 4 buts). Son passage sur les rives du Douro a été plus compliqué (23 matches, 4 buts) sans être désastreux. Mais il ne laissait pas augurer d'un tel talent. Dans le derby à Monaco, l'Auriverde avait déjà offert la victoire à Nice d'un maître coup-franc. Il a remis le couvert à Roudourou hier. Puis il s'est toujours trouvé bien placé dans la surface bretonne pour consommer les délices de ses coéquipiers ou les cochonneries de l'EAG. Reste à savoir si cet état de grâce est passager ou si la France s'est découvert un nouveau talent. Qu'importe, l'Hexagone n'avait plus vu un quintuplé depuis trente ans. A cette époque, Philippe Anziani et Tony Kurbos avaient eux aussi fêté cinq fois un but. Jean-François Beltramini et Carlos Bianchi peuvent également s'en vanter si l'on remonte aux cinquante dernières années. Désormais, CarlosEduardo fait partie de ce cercle très fermé.

La vidéo des buts de Carlos Eduardo

Bonus: Parce que ses deux ballons piqués pied droit et pied gauche face à Leverkusen en 8e de finale retour de Ligue des champions 2012 sont des merveilles, il faut évoquer Leo Messi si l'on parle de quintuplé. L'Argentin ne l'a pas réalisé en Liga mais en C1, une première dans l'histoire de la compétition à l'époque. Depuis, l'attaquant brésilien du Shaktar Donetsk Luiz Adriano l'a égalé. C'était il y a moins d'une semaine à Borisov, pour le compte de la 3e journées des phases de poules.

La vidéo des buts de Messi
La vidéo des buts de Luiz Adriano

Jerome Carrere