Beria Lille Atik Guingamp
Beria (Lille) à la lutte avec Atik (Guingamp) | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Kalou sauve Lille contre Guingamp

Publié le , modifié le

Lille, qui restait sur deux matchs nuls en Ligue 1 et une élimination en Coupe de France, s'en est remis à un but de Salomou Kalou dans les arrêts de jeu pour battre Guingamp lors de la 31e journée (1-0). Grâce à ce succès à l'arraché, le Losc revient à six points de Monaco, deuxième, et se donne un peu de marge par rapport à Saint-Etienne et Lyon qui s'affrontent ce dimanche soir.

En dépit d'une domination quasi sans partage, 72% de possession de balle, Lille éprouvait toutes les peines du monde à concrétiser sa mainmise au score. La faute à un manque de percussion et d'imagination. De confiance également. Les récentes contre-performances des Nordistes ont naturellement limé les crocs des Dogues. La seconde période confirmait la tendance mais les plus grosses opportunités étaient à mettre au crédit des Bretons.

C'était tout d'abord Atik, d'un superbe ciseau du gauche, qui obligeait Enyeama à une parade (55e) puis le portier du Losc était suppléé par Kjaer qui sauvait sur sa ligne une tentative de Mandanne (61e). En dépit d'une bonne volonté manifeste, les hommes de René Girard butaient régulièrement sur l'excellente défense de l'EAG. Au grand dam du public lillois, furieux à chaque passe ratée, chaque contrôle approximatif. Et, lorsqu'il ne s'y attendait plus, Salomou Kalou surgissait pour dévier du genou une remise de la tête de basa sur un corner de Mendes (1-0, 91e). Un but, le 11e de l'Ivoirien cette saison, qui pourrait peser très lourd en fin de saison. 

Déclarations : 

René Girard (entraîneur de Lille): "On  s'en sort très très bien. Mais on est encore troisième, il est où le problème ?  Je pense qu'en France beaucoup d'équipes aimeraient être à la troisième place.  On est en difficulté en ce moment, on a manqué d'efficacité. Aujourd'hui au fil  du match on entre dans le doute, on se libère moins. Guingamp est une équipe  bien en place, qui maîtrise très bien le contre, ils ont des garçons solides  devant et on a été en danger. Ce n'est pas suffisant ce qu'on fait mais ce qui  est important c'est d'être là et on va tout faire pour y rester. Il reste des  matches compliqués donc on verra. On vit des moments difficiles dans le jeu  mais on est toujours là. Quelque soit la teneur du match je suis très fier de  mes joueurs. C'est un double exploit. Déjà ne pas perdre, et ensuite d'y croire  jusqu'au bout, de s'accrocher et d'arriver à mettre un but. (Sur les sifflets  de certains spectateurs) C'est un public, ce ne sont pas des supporters. Ca me  désole de voir les joueurs se faire siffler. Mais on ne va pas donner plus  d'importance à cela."
   
Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp): "Les joueurs sont abattus, le  staff est abattu. On ne peut pas relativiser à la fin du match, c'est vraiment  difficile. Le partage des points aurait été un minimum. C'est la réussite de  l'équipe du haut de tableau face à un promu. Dans l'esprit on y est, on a joué  ensemble. On a eu une semaine difficile avec Lyon, Cannes en Coupe de France et  Lille. En championnat on n'a pas récolté ce qu'on devait, en Coupe de France  oui. Un point nous aurait fait beaucoup de bien. On prend un but sur coup de  pied arrêté alors qu'on avait plutôt bien défendu sur ces actions jusque-là. On  savait que c'était un de leurs points forts. En fin de match on a fait des  fautes car Lille tient bien le ballon donc on a fait beaucoup d'efforts pour le  récupérer. On a beaucoup couru et on a subi. Et ce manque de lucidité nous a  fait faire des fautes."

francetv sport @francetvsport