Kaka
Kaka | AFP

Kaka, priorité du PSG ?

Publié le , modifié le

Jusqu'à la dernière seconde du mercato d'hiver (le 31 janvier 2012 à minuit), le Paris Saint-Germain risque de faire parler de lui tous les jours. Après l'arrivée imminente de David Beckham, l'éviction aussi étonnante que prévue d'Antoine Kombouaré, les recrutements possibles de Tevez et Hulk,c'est au tour du Brésilien Kaka d'être cité parmi les recrues possibles. Selon le quotidien Le Parisien, le milieu de terrain brésilien du Real Madrid serait même une priorité.

Depuis jeudi, et une information du quotidien espagnol El Confidencial selon laquelle les dirigeants du Real Madrid souhaitent se séparer de Kaka, les rumeurs vont bon train. Cela dit, les performances en demi-teintes du Brésilien laissent supposer qu'il ne fait plus l'unanimité du côté des Merengue (à l'exception de José Mourinho), et la présence du joueur dans l'effectif du PSG n'est pas si farfelue. Déjà l'été dernier, le Directeur sportif du PSG Leonardo avait rencontré son compatriote lors d'un déjeuner, et n'avait pas manqué de le faire savoir... A l'époque, l'international brésilien avait préféré se donner une chance de se refaire une santé à Madrid, mais les mois ont passé, et il faut bien dire que Kaka a davantage regardé que participé aux rencontres du Real.

Les conditions sont réunies

Et la toujours non-officielle venue de Carlo Ancelotti au PSG pourrait également aller dans le sens d'un transfert du joueur vers la capitale française. Du temps où il était entraîneur de l'AC Milan (de 2007 à 2009), Ancelotti avait en effet dirigé le dénommé Ricardo Izecson Santos Leite, plus connu sous le nom de Kaka. Lui qui avait été recruté en 2009 par le Real pour un montant de 67 millions d'euros, pourrait être racheté entre 40 et 50 millions d'euros par le PSG. A 29 ans, Kaka qui a dû faire face à de multiples blessures, doit rebondir rapidement pour ne pas se faire trop oublier de la sélection. Le Paris Saint-Germain, qui a toujours été apprécié par les Brésiliens, même lorsqu'il bénéficiait de moyens moins démesurés, pourrait donc être l'endroit parfait pour relancer la carrière de l'enfant de Brasilia.

Romain Bonte