Gérard Lopez, le président du LOSC
Gérard Lopez, le président du LOSC | AFP

Journée cruciale pour le LOSC

Publié le

Ce mardi 12 décembre est peut-être la journée la plus importante de la saison pour Lille et l’avenir du club ne se jouera non pas sur les terrains, mais devant la DNCG puis devant la commission de discipline de la Ligue de Football Professionnel.

Comme l’été dernier, le club lillois se retrouve devant le gendarme financier du football français. Et si la DNCG avait donné son feu vert pour le début de saison, il reste encore quelques interrogations sur la situation financière du club racheté dernièrement par Gérard Lopez. Reporté en novembre dernier, le rendez-vous avait été fixé à ce jour, sans réelle explication. Cette fois, Lille doit s’expliquer sur son budget et ses dépenses qui ont atteint pratiquement les 70 millions d’euros lors du dernier mercato. Avec l’arrivée de Marcelo Bielsa, l’ambition était grande pour les Lillois.

Mais aujourd’hui, le constat est très amer. Bielsa n’est plus l’entraîneur, et le club pointe à une très inquiétante 18e place avec seulement 5 victoires, 3 nuls et 9 défaites. Loin des places européennes, ce sont quelques millions d’euros de plus qui s’envolent. Le Losc est donc attendu sur des garanties concernant un budget avoisinant les 100 millions d’euros, sachant que le montage financier des nouveaux dirigeants se basaient sur de l’emprunt. Les discussions risquent d’être tendues.

Et Bielsa dans tout ça ?

Cerise sur le gâteau, le club nordiste doit également régler ce mardi le problème Bielsa devant la Commission juridique de la LFP. Le Losc doit en effet retrouver l’entraîneur argentin -ou ses avocats- afin de régler le conflit qui oppose les deux parties. Pour les dirigeants lillois, l’idée est de mettre en avant une faute grave du coach. Pour l’avocat de Bielsa, Me Carlos Brusa, la résiliation du contrat est entièrement la faute du club…

francetv sport @francetvsport