Ligue 1 Auxerre Fernandez Jean de profil sourire 04 2010
Jean Fernandez, l'entraîneur de l'AJA | AFP - Frank Perry

Jean Fernandez : "Terminer dans le Top 10"

Publié le , modifié le

L'entraîneur d'Auxerre Jean Fernandez a savouré l'excellente saison de son club, 3e de L1 et qualifié pour le barrage de la Ligue des champions, mais prévient qu'il faut repartir de zéro. "Chaque championnat a son histoire. Nous ne sommes pas obnubilés par le fait de bien repartir. Une bonne saison pour l'AJA, c'est terminer dans les dix premiers".

Q: Jean Fernandez, que reste-t-il de la saison de l'AJ Auxerre, 3e de la Ligue 1 ?
R: "Nous en avons bien profité l'an dernier et à la fin du championnat, durant les vacances. Nous avons pris beaucoup de plaisir sur le terrain. Terminer 3e, c'est extraordinaire au vu du début de saison que nous avions connu (dernier après trois journées). Maintenant, on oublie tout et nous repartons à zéro. Chaque championnat a son histoire. Nous ne sommes pas obnubilés par le fait de bien repartir. Une bonne saison pour l'AJA, c'est terminer dans les dix premiers".

Q: L'AJA va disputer le tour de barrages de Ligue des champions. Cela change-t-il quelque chose dans votre approche et votre préparation ?
R: "L'échéance de la Ligue des champions va arriver très rapidement mais le plus important, c'est le championnat. Il ne faut pas être obnubilé par la C1 car Auxerre n'est pas programmé pour la Ligue des champions mais cela peut être un bonus au niveau financier. Nous savons que nous jouerons contre un gros club européen en barrages. Le plus important est de bien débuter le championnat et capitaliser sur la confiance pour être dans de bonnes dispositions. Nous aurons deux matches de Ligue 1 puis un autre entre le match aller et le retour. L'idée est avant tout de bien se préparer. Nous savons que, quoi qu'il en soit, nous aurons huit matches européens à disputer d'ici la trêve hivernale".

Q: Vous jouerez huit matches européens d'ici la mi-décembre. Votre effectif qui n'a enregistré qu'une arrivée plus les retours de prêts, va-t-il encore évoluer ?

R : "Nous avons enregistré l'arrivée d'Anthony Le Tallec du Mans pour compenser le départ de Daniel Niculae sur Monaco. Nous essayons toujours de faire venir Ludovic Obraniak de Lille qui a une certaine polyvalence au milieu. Nous avons quatre ou cinq joueurs qui soit reviennent de prêt comme Steven Langil de Caen ou Lynel Kitambala de Dijon ou sortent du centre de formation comme Maxime Bourgeois ou Yaya Sanogo, proches du groupe professionnel. Kamel Chafni ou Julien Quercia ont une possibilité pour partir mais le club n'a pas reçu d'offres pas plus que pour Ireneusz Jelen ou Benoît Pedretti qui sont toujours là".

AFP