Janot ASSE mains levées 022011
Jérémie Janot, legardien de St-Etienne | AFP - JEAN-PIERRE CLATOT

Janot : "Rester serein face à la tempête"

Publié le , modifié le

La mauvaise passe (trois défaites de rang) que traverse les Verts ne semble pas affecter le sage Jérémie Janot. Avec le maintien en tête, le portier stéphanois appelle ses coéquipiers à resserrer les liens pour s'éviter une fin de saison pénible. Cela passe par un résultat positif chez un mal classé, Caen, samedi lors de la 26e journée de L1. "Il faut retrouver notre bloc, qui nous permettra de marquer des buts", a indiqué Janot.

Q: Après trois défaites consécutives, quelle a été l'ambiance cette semaine à l'entraînement ?
R: "Le mot d'ordre a été de se remettre au travail, tout en essayant d'analyser ce qui n'a pas été face à Nice (défaite 2-0). Aujourd'hui, nous sortons effectivement d'une série de trois matches perdus, mais il reste également trois matches à jouer avant la prochaine trêve internationale et nous devons prendre le maximum de points. Nous devons aussi essayer de retrouver un allant positif pour la dernière ligne droite du championnat. Mais il ne faut pas s'alarmer outre mesure, il faut rester serein face à la tempête. Il faut rester unis, soudés".

Q: Après cette défaite, votre entraîneur Christophe Galtier a regretté votre absence de force morale. Partagez-vous cette opinion ?
R: "Face à Nice, après avoir encaissé le premier but, nous avons lâché alors qu'au contraire, cela aurait dû nous révolter. Nous n'avons pas su réagir, ce qui n'avait pas été le cas les autres fois où nous avions été menés au stade Geoffroy-Guichard. C'est la première fois que l'on ne marque pas de buts à domicile. Mais ce n'est pas un secteur de jeu qui a failli, ça a été une faillite collective. Ce n'est pas inquiétant, mais c'est préoccupant. Depuis le début de saison, on a fait de belles choses, de très belles choses, mais là, nous sommes dans une zone de turbulences. Il faut savoir accepter quand ça ne tourne pas en notre faveur. Maintenant nous avons trois matches difficiles qui nous attendent et c'est une bonne chose. On va voir notre capacité de réaction dans les moments difficiles".

Q: Quelles sont les solutions pour redresser la barre ?
R: "L'essentiel aujourd'hui est de se concentrer sur le déplacement à Caen, retrouver ce qui fait notre force, c'est-à-dire cette capacité à résister, cette capacité à contrer. Il faut retrouver notre bloc, qui nous permettra de marquer des buts. Ce match à Caen va apporter plusieurs réponses sur notre état de forme du moment. On s'attend à un match difficile face à une équipe qui lutte pour sa survie avec des atouts offensifs comme El Arabi, des joueurs d'expérience comme Nivet... Il ne faut pas aller chez eux en pensant qu'ils ont
des blessés, des suspendus et que ce sera facile. On s'attend à un match compliqué. Il faudra contenir les assauts caennais et espérer placer quelques flèches".