supporters velodrome
Les supporters se sont montrés particulièrement virulents dimanche. | PHOTOPQR/LE PROGRES

Incidents OM-OL: le syndicat des joueurs espère des "sanctions exemplaires"

Publié le , modifié le

Le syndicat des joueurs de football professionnel (UNFP) a souhaité lundi des "sanctions exemplaires" car "on ne badine pas avec l'intégrité physique des joueurs", à la suite des incidents dimanche au stade Vélodrome lors de Marseille-Lyon (1-1).

"Au-delà des sanctions, que l'UNFP espère exemplaires, car on ne badine pas avec l'intégrité physique des joueurs, il serait temps que toutes les parties concernées se posent les bonnes questions, et travaillent à éradiquer un phénomène que l'on croyait à jamais banni de nos stades", a estimé l'UNFP dans un communiqué publié lundi. Dénonçant une violence "préméditée, orchestrée par de prétendus supporters qui bafouent toutes les valeurs du sport", l'UNFP a pris la défense du meneur de Lyon Mathieu Valbuena, "hier adoré à juste raison, et haï aujourd'hui alors qu'il ne fait rien d'autre que de pratiquer son métier de footballeur professionnel".

Lors du choc entre Marseille et Lyon, comptant pour la 6e journée de Ligue 1, des projectiles, dont des bouteilles en verre, ont été lancés sur la pelouse notamment autour du meneur lyonnais Mathieu Valbuena, ex-Marseillais dont un pantin à son effigie avait été pendu en tribunes, et du gardien de l'OL Anthony Lopes. Ces débordements ont conduit l'arbitre Ruddy Buquet à arrêter le match peu après l'heure de jeu pendant une vingtaine de minutes.