Pétard sous le dos d'Anthony Lopes (Lyon)
Alors qu'Anthony Lopes se faisait soigner par les médecins de l'OL, un autre pétard est venu exploser sous son dos ! | JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Incidents Metz-Lyon : match à rejouer et deux points en moins pour Metz

Publié le , modifié le

La commission de discipline de la Ligue a tranché jeudi soir: le match entre Metz et Lyon sera rejoué et le club de Metz se verra retirer deux points. La séance de la commission de discipline jeudi soir a duré deux heures avant que celle-ci rende son verdict.

Deux points en moins ferme et un match à rejouer à huis-clos : le club de Metz a écopé d'une sanction lourde pour les jets de pétards sur le gardien de Lyon Anthony Lopes lors de la réception de l'OL le 3 décembre en Ligue 1, une rencontre interrompue à cause de ces incidents. "Cette décision est inédite et sévère, mais elle sanctionne des faits inédits et totalement intolérables", a aussitôt déclaré le président de la commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP), Sébastien Deneux, après avoir auditionné les dirigeants messins, ainsi que Lopes, en début de soirée.

"Décision incompréhensible" pour le président de Metz

"Les pétards ont de manière objective attenté à l'intégrité physique du gardien lyonnais. Il est intolérable qu'un acteur d'un match puisse être touché", a souligné le responsable. "Compte tenu de la gravité des faits", Metz perd deux points de manière ferme, et un troisième est en sursis. La rencontre contre Lyon sera jouée à huis-clos à Saint-Symphorien, à une date à déterminer ultérieurement. 

Metz se retrouve par conséquent avant-dernier du classement de Ligue 1 avec dix-sept points. "C'est une décision incompréhensible", a dénoncé le président du FC Metz Bernard Serin, contacté par l'AFP. "Nous nous réservons bien entendu la possibilité de faire appel", devant la commission d'appel de la Fédération, a-t-il assuré. "Le FC Metz est une victime et la commission a choisi de punir l'une des victimes", a-t-il déploré.

AFP