Impliqué dans un match de "foot sauvage" avec Loïs Diony, Gaëtan Laborde s'est excusé

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emmanuel Rupied
Gaëtan Laborde

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Impliqué le 23 mai dernier dans une partie de foot sauvage à Mont-de-Marsan en compagnie de Loïs Diony suite aux informations révélées par le journal Sud-Ouest ce dimanche, le joueur de Montpellier Gaëtan Laborde a tenu à s'expliquer et s'excuser.

Près de deux mois et demi après le dernier match de football professionnel dans l'Hexagone, Gaëtan Laborde a décidé ces derniers jours d'outrepasser les règles sanitaires en vigueur en France. Alors qu'il reprendra l'entraînement avec son club de Montpellier le 22 juin prochain, l'attaquant français a été impliqué dans une partie de football sauvage à Mont-de-Marsan, sa ville d'origine, selon des informations révélées par le quotidien Sud-Ouest ce dimanche.

Laborde et Diony dans une partie de foot "sauvage"

Il y a quelques jours déjà, 400 personnes s'étaient retrouvées à Strasbourg pour une partie de football alors que les regroupements de plus de dix personnes et les sports collectifs sont actuellement interdits en France en raison de la crise du covid-19 qui sévit depuis le début d'année. Cette fois, ce sont 40 joueurs qui ont décidé de braver les interdits le 23 mai dernier pour jouer au football au stade de l'Argenté à Mont-de-Marsan.

Un match qui aurait pu passer inaperçu si deux joueurs de football professionnel n'en faisaient pas partie. Car outre Gaëtan Laborde, l'attaquant de Saint-Étienne Loïs Diony a aussi été aperçu durant cette partie.

à voir aussi A Strasbourg, un match de foot inter-quartiers réunit 400 personnes A Strasbourg, un match de foot inter-quartiers réunit 400 personnes

Si les forces de l'ordre sont intervenues pour disperser les participants, aucune contravention n'a été délivrée mais une enquête est en cours, toujours selon le journal Sud-Ouest.

"Pas ma meilleure idée"

Quelques heures après ces révélations, Gaëtan Laborde a tenu à s'expliquer dans un post Instagram. "Nous ne devions être que quelques amoureux du football à vouloir se dégourdir les jambes après ces longues semaines sans ballon. L'amour du football a été plus fort" a-t-il reconnu.

Avant d'avouer avoir été pris de cours par la tournure des événements. "Lorsque j'ai constaté que de nombreuses personnes nous ont rejoints sur le terrain et alors que la police s'est présentée, j'ai aussitôt pris conscience que ce n'était pas ma meilleure idée. C'est la raison pour laquelle, j'ai aussitôt quitté les lieux alors que le match a continué", a ajouté l'attaquant montpelliérain avant de conclure et présenter ses "plus plates excuses".