Zlatan Ibrahimovic, PSG
Zlatan Ibrahimovic | FRANCK FIFE / AFP

Ils ont illuminé la saison

Publié le , modifié le

Cette saison 2012-13 a été marquée par l’implacable et attendue domination du Paris-Saint-Germain, mais pas seulement. De Zlatan Ibrahimovic à Mickaël Landreau en passant par l’OM, Saint-Etienne, les stars ou les révélations de l’élite, retour sur ceux qui ont illuminé la saison.

Ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic a régalé les pelouses de France de son (immense) talent. Plus que David Beckham, l’attaquant suédois était bien la star de la Ligue 1 cette saison. Ses statistiques parlent pour lui : 7 passes décisives et surtout 30 buts. Personne n’avait fait aussi bien depuis Jean-Pierre Papin il y a plus de 20 ans. Certaines réalisations du Scandinave sont même à classer comme chefs d’œuvre (la reprise de volée du talon contre l’OM). Malgré un comportement parfois limite, Ibra a mis la Ligue 1 dans sa poche.

L’OM

Peu de pronostics annonçaient l’Olympique de Marseille à un rang aussi haut l’été dernier. Solidaires et solides à défaut d’être géniaux, réalistes et mentalement costaud (de nombreuses victoires par un but d’écart), les hommes d’Elie Baup ont terminé premiers des équipes aux budgets normaux (hors PSG). Les Phocéens ont renfloué leurs caisses et ils disposent d’une enveloppe de 25 millions pour la prochaine saison où ils devront concilier championnat plus Ligue des champions.

Les Verts

Quel plaisir de voir l’AS Saint-Etienne rejouer les premiers rôles après des années de vaches maigres. Les Stéphanois ont réalisé une saison pleine avec une 5e place en championnat et une victoire en Coupe de la Ligue, le premier titre du club forézien depuis 1981 ! Portés par la réussite de Pierre-Emerick Aubameyang (19 buts, 8 passes) et par un jeu collectif attrayant, les hommes de Christophe Galtier ont ranimé la flamme verte. Ils disputeront la Ligue Europa la saison prochaine.

Les pépites françaises

Qui a dit que la Ligue 1 manquait de talents ? Entre les valeurs sûres dans la force de l’âge (le Lillois Dimitri Payet ou le Marseillais Mathieu Valbuena, 12 passes décisives chacun, 12 buts pour l’ancien Nantais, 3 pour le Phocéen) et les très probables futurs tauliers des Bleus (le Lyonnais Clément Grenier – 7 buts et 5 passes-, le Rennais Romain Alessandrini – 10 buts et 5 pds- ou Rémy Cabella de Montpellier – 7 buts et 6 pds), les joueurs de ballon se sont bien exprimés dans ce championnat à la réputation défensive. Le Lorientais Jérémie Aliadière (15 buts, 7 passes) et le Bastiais Florent Thauvin (10 buts) font également partie de cette liste. Puissent-ils rester dans l’hexagone encore quelques temps…*

Les stars étrangères

Qu’ils soient gardiens de but (le Mexicain Guillermo Ochoa, déterminant dans le maintien d’Ajaccio), défenseurs (l’intraitable Thiago Silva, patron de l’arrière-garde parisienne, l’Argentin de Nice Renato Civelli ou le Camerounais de Lille Aurélien Chedjou), milieux (l’Italien du PSG Marco Verratti ou le Togolais de l’OM Alaixys Romao) ou attaquants (le Gabonais de Saint-Etienne Aubameyang, le Tunisien d’Evian Saber Khlifa –auteur de 13 buts dont celui de l’année, un lob magistral de 60 m contre Nice, sans oublier Zlatan), les internationaux venus d’ailleurs ont magnifié le championnat de France comme rarement.

Mickaël Landreau

L’ancien Nantais a été l’un des grands artisans du maintien tranquille du SC Bastia dans l’élite. Arrivé cet hiver en Corse, quelques semaines après son départ mouvementé de Lille, le gardien international (11 sélections) a largement rempli son contrat en rassurant une défense très friable durant les six premiers mois de la saison. Son expérience et sa faculté à remporter ses face à face avec les attaquants adverses ont grandement facilité la tâche des hommes de Frédéric Hantz. Revenu à son meilleur niveau (comme en attestent ses notes, pour L’Equipe comme pour France Football), Landreau pourrait battre la saison prochaine le record de matches disputés en L1 (il en est à 587, Jean-Luc Ettori à 602).