Idrissa Gueye
En quatre ans passés en Angleterre, Gueye s'est fait un nom. | AFP

Idrissa Gueye est-il la sentinelle que le PSG attend ?

Publié le , modifié le

Après plusieurs mois de négociations, le dossier est enfin bouclé. Idrissa Gueye s'est engagé avec le Paris Saint-Germain lundi. Le milieu d'Everton, récent finaliste de la CAN avec le Sénégal, vient renforcer un secteur de jeu déjà consolidé par les arrivées d'Ander Herrera et Pablo Sarabia. Beaucoup voient en lui la future sentinelle du club de la capitale, mais ce poste correspond-t-il vraiment aux qualités de l'ex-lillois ?

On en parlait depuis cet hiver, Idrissa Gueye s'est enfin engagé avec le Paris Saint-Germain. L'international sénégalais est désormais lié au club de la capitale jusqu'en 2023. En échange, Everton toucherait une indemnité de transfert à hauteur de 32 millions d'euros, plus d'éventuels bonus. L'ex-milieu du LOSC va retrouver la Ligue 1. À Paris, il vient garnir un secteur qui semblait décimé la saison passée. Les deux seuls milieux axiaux de métier du club de la capitale étaient Marco Verratti et la recrue hivernale Leandro Paredes avant l'ouverture du mercato estival.

à voir aussi Ligue 1 - PSG : Idrissa Gueye s'engage pour 4 ans avec le PSG Ligue 1 - PSG : Idrissa Gueye s'engage pour 4 ans avec le PSG

Les départs de Blaise Matuidi, puis de Giovani Lo Celso, ou encore d'Adrien Rabiot ont bouleversé l'entre-jeu parisien. Et depuis la fin de carrière de Thiago Motta, le PSG n'a pas trouvé sa pointe basse, sa sentinelle de rechange. La question a grossi d'année en année, si bien qu'elle est entrée en collision avec une autre problématique : le repeuplement du milieu de terrain. Quand le club de la capitale a jeté son dévolu sur Gueye cet hiver, le Sénégalais a été imaginé comme la probable future sentinelle du club.

Idrissa Gueye, un profil hybride

C'est finalement le seul Leandro Paredes qui avait posé ses valises. L'Argentin, pur numéro 6 au profil de "regista" (meneur de jeu reculé, comme un certain Thiago Motta), n'a pas réussi à faire l'unanimité en six mois passés dans la capitale. La question de la sentinelle a refait surface en juin. A mesure qu'Idrissa Gueye se rapprochait du PSG, les articles l'identifiant comme "la sentinelle" tant recherchée ont fleuri. Mais rien n'indique que l'international sénégalais soit utilisé à ce poste par Thomas Tuchel.

Car Gueye est à l'origine un n°8, un milieu relayeur, agressif et box-to-box. Si à Everton il s'est affirmé parmi les meilleurs milieux récupérateurs de Premier League, le joueur de 29 ans ne jouait pas le rôle de sentinelle (il était généralement employé dans un milieu à deux avec Schneiderlin ou Gomes). Pendant la CAN cet été, il a été utilisé comme relayeur avec les Lions de la Téranga. En Ligue 1, on l'avait observé dans le milieu à trois du LOSC, déjà dans un rôle de relayeur (2010-2015).

"Il peut jouer sentinelle parce qu'il a aussi un bagage tactique qui lui permet de courir utile et il fait souvent les bons choix" (Rudi Garcia)

Les qualités les plus évidentes d'Idrissa Gueye sont son abattage défensif et sa lecture du jeu. Avec Everton, il a terminé troisième au classement des joueurs ayant remporté le plus de duels (235) en Premier League la saison passée, même chose au niveau des interceptions (75). Le natif de Dakar sait également se projeter, presser et il a progressé dans la distribution du jeu (notamment dans le jeu long). Mais pas sûr qu'il soit meilleur dans ce domaine que Leandro Paredes, Marco Verratti ou encore la recrue Ander Herrera. 

C'est justement ce dernier qu'on a pu voir assurer le rôle de sentinelle en match amical. "La plupart de mes matchs, je les ai joués en numéro 8. Mais avec José Mourinho, la plupart des matchs, je les jouais en 6. (...)  J'aiderai, peu importe où l'entraîneur veut que j'aide", a récemment déclaré l'Espagnol, n'en déplaise à un certain Adrien Rabiot. Logiquement, si Thomas Tuchel souhaite mettre en place une sentinelle, Herrera et Paredes devraient être les premières options.