Ibrahimovic Bordeaux-PSG
L'arbitre Mr Jaffredo et Zlatan Ibrahimovic lors de Bordeaux-PSG | AFP - NICOLAS TUCAT

Ibrahimovic encore mécontent de l'arbitrage de Bordeaux-PSG

Publié le , modifié le

Actuellement avec l'équipe de Suède, Zlatan Ibrahimovic n'oublie pas la Ligue 1. Il est revenu, une nouvelle fois, sur l'arbitrage de Mr Jaffredo lors de la défaite du PSG à Bordeaux (2-3). Un arbitrage qu'il avait vivement critiqué, avancant que la France, ce "pays de merde", "ne méritait pas le PSG".

Dix jours après les faits, Zlatan Ibrahimovic n'a pas oublié. Le 15 mars dernier, le PSG s'inclinait sur le fil contre Bordeaux sur la pelouse de Chaban-Delmas (2-3). Une défaite qui intervenait juste après son exclusion contre Chelsea en 8e de finale de Ligue des Champions. Une défaite de laquelle il était sorti très énervé, balançant sous l'oeil des caméras : "en 15 ans, je n'ai jamais vu un tel arbitre. Dans ce pays de merde. Ce pays ne mérite pas le PSG". Une sortie qui a fait grand bruit et qui le conduira devant la Commission de discipline de la LFP le 9 avril prochain. En attendant de connaître sa sanction - il encourt jusqu'à 4 matches de suspension - Zlatan Ibrahimovic est revenu sur cette rencontre à l'occasion du rassemblement de l'équipe de Suède qui prépare son match amical contre la Moldavie. "Je suis sanctionné à la place de l'arbitre pour des erreurs qu'il a faites", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Solna, en banlieue de Stockholm.

Zlatan aime la France

Pour lui, l'unique responsable, c'est Lionel Jaffredo, l'arbitre de la rencontre. Interrogé pour savoir si ce dernier devait être suspendu, "Ibra" a répondu : "aucune idée, qu'en pensez-vous?". Une question pleine de sous-entendu avant d'énoncer un constat : "nous sommes sanctionnés, lui ne l'est pas". La suite de sa déclaration - "pays de merde" - avait également retenu l'attention du public. Elle lui avait valu les remontrances des représentants politiques de tout bord. Il a assumé ses propos. "Je me contrôlais parfaitement. Ça ne change rien que je sois filmé ou pas", a souligné le double meilleur buteur de Ligue 1. Mais il a tenu à préciser qu'il n'avait rien contre le pays qui l'accueille depuis bientôt trois saisons. Je me plais bien en France! Tout le reste, c'est des conneries. Je ne serais pas venu en France si je n'avais pas aimé, surtout je n'aurais pas prolongé mon contrat si je n'avais  pas aimé. Je n'y aurais pas joué aussi longtemps si je n'avais pas aimé".

En plus de l'arbitrage national, il a glissé un petit tacle à l'arbitrage européen en revenant sur son carton rouge reçu face à Chelsea. "Si on regarde la situation, je vais être plus sanctionné pour un carton  rouge injustifié que l'arbitre pour son erreur. (...) Ce n'est pas acceptable,  ça n'est toujours pas acceptable. Comment on doit interpréter ça?", s'est-il  interrogé. Suspendu pour un match, il manquera le 8e de finale aller contre le FC Barcelone.

Benoit Jourdain @BenJourd1