Falcao Ibra Cavani
Edison Cavani, Radamel Falcao et Edison Cavani, les stars du championnat de France | JEAN MARIE HERVIO / DPPI MEDIA

Ibra-Cavani-Falcao: 9 buts, et après ?

Publié le , modifié le

A eux trois, ils ont coûté près de 144 millions d'euros et "squattent" le podium des meilleurs goleadors de la Ligue 1. Pourtant, avec neuf buts chacun au compteur, Zlatan Ibrahimovic, Edison Cavani et Radamel Falcao ne parviennent pas à se départager.

N'est pas Cristiano Ronaldo qui veut. De l'autre côté des Pyrénées, le favori du Ballon d'Or tient une cadence effrénée de 17 buts en 14 matches. L'international portugais, pourtant milieu offensif de formation, pulvérise les statistiques des trois superstars du championnat français, Falcao, Cavani et Ibrahimovic. S'il est admis qu'ils ne peuvent pas lutter avec CR7 en terme de chiffres, difficile de prévoir quel artilleur trustera la plus haute marche du podium. 

Falcao, le coup de la panne 

En début de saison, l'international Colombien avait laissé entrevoir une efficacité ahurissante. Avec 7 buts inscrits lors des 7 premiers matches, on imaginait aisément Falcao dépasser les trente réalisations "plantées" par Zlatan Ibrahimovic la saison passée. Mais depuis, l'ancien Colchoneros connaît un sacré coup d'arrêt puisqu'il n'a marqué que deux buts lors de ses sept derniers matches. Dimanche soir, contre Nantes, Falcao a même été remplacé à la 63e minute après une partie ratée, jonchée de plusieurs occasions ratées et de choix peu pertinents. Finalement, Monaco a fini par ouvrir le score après sa sortie, preuve que la formation princière arrive à gagner sans lui. Un constat qui a sans doute ébranlé l'ancien du FC Porto. Mais lorsque l'orgueil d'un grand buteur est touché, il y a de quoi se faire du souci pour ses prochains adversaires.   

Cavani, dans l'ombre de Zlatan

Ils sont attaquants, jouent au PSG, et ont marqué le même nombre de buts en Ligue 1. Pourtant, Zlatan Ibrahimovic et Edinson Cavani se distinguent sur bien des points. Plus discret, moins charismatique et provocateur, l'Uruguayen attire moins la lumière des projecteurs. Et puis, il y a la ligue des Champions. Les prestations récentes du Suédois dans les matches de poule de la mythique compétition européenne laissent pantois les observateurs et acteurs du foot : en quatre rencontres, "Ibra" a trouvé sept fois le chemin des filets. Et de quelle manière : une "Madjer", un pétard de plus de trente mètres, une aile de pigeon.. Sur la scène européenne, "El Peladito", qui a surtout marqué en Ligue 1, ne fait pas aussi bien : 3 buts en deux matches. 

Parce que Falcao ne joue pas la ligue des champions et que Cavani y a moins trouvé la faille, Zlatan Ibrahimovic séduit globalement plus que ses homologues goleadors. Il lui faudra désormais les semer en Ligue 1. 

Jean Charbon