Youssouf Hadji (Nancy) face à Cedric Varrault (Dijon)
Youssouf Hadji (Nancy) face à Cedric Varrault (Dijon) | AFP

Huit clubs de L1 luttent encore pour le maintien

Publié le , modifié le

Si le titre est encore loin d’être joué en Ligue 1, que dire des places de relégués ? A quatre journées de la fin, huit équipes (voire neuf) sont encore menacées par la relégation. Un club comme Caen, premier non relégable, n’est pas forcément le mieux loti…

Si l’on considère que Bastia (28 pts) est quasiment condamné avec quatre points de retard sur le premier non relégable (Caen), sans oublier un calendrier compliqué et le risque d’un retrait de points après les incidents contre Lyon à Furiani, il reste encore à trouver les deux autres clubs de la fameuse « zone rouge ». Cette année sera néanmoins particulière et offrira une deuxième chance au 18e, avec un barrage disputé face au troisième de Ligue 2. De l’émotion garantie !

Aujourd’hui, Nancy et Dijon (32 pts tous les deux) occupent respectivement les 19e et 18e places et ont donc clairement le couteau sous la gorge. Mais avec 12 points à prendre jusqu’à la fin de la saison, des clubs comme Montpellier (13e avec 39 pts) ne sont pas non plus hors de danger. Il en est évidemment de même pour Caen (17e, 33 pts), Lorient (16e, 34 pts), Metz (15e, 36 pts), Angers (14e, 39 pts) et donc Montpellier. On peut même évoquer Lille (12e, 40 pts), qui reste encore mathématiquement sous la menace…

La fin de saison compliquée de Caen

Lorsque l’on se penche sur le calendrier de Ligue 1 de ces clubs menacés (ci-dessous), c’est le Stade malherbe de Caen qui semble être le moins gâté. Le petit point d’avance que comptent les Normands sur le premier relégable risque de ne pas peser lourd avec les défis qui les attendent, du déplacement à Marseille au voyage à Paris, en passant par Toulouse et la (seule) réception de Rennes, les hommes de Patrice Garande s’attendent à une dernière ligne droite redoutable.

Quelques confrontations entre mal-classés risquent par ailleurs d’être crispées. Metz-Nancy le 29 avril, Lorient-Angers le 6 mai, Dijon-Nancy le 14 mai ou encore Angers – Montpellier le 20 mai, pourraient être des matches couperets. Il ne serait d’ailleurs pas impossible d’assister à un scénario proche de celui vécu la saison passée par Toulouse. Il restera par ailleurs à connaître le barragiste issue d’une Ligue 2 toute aussi indécise avec sept équipes qui se tiennent dans le haut de tableau en sept points.

Le calendrier L1 des clubs menacés de relégation :

Bastia (20e, 28 pts):
Bastia – Rennes (29 avril)
PSG – Bastia (6 mai)
Bastia – Lorient (14 mai)
Marseille – Bastia (20 mai)

Nancy (19e, 32 pts) :
Metz – Nancy (29 avril)
Nancy – Monaco (6 mai)
Dijon – Nancy (14 mai)
Nancy – Saint-Etienne (20 mai)

Dijon (18e, 32 pts) :
Dijon – Bordeaux (30 avril)
Guingamp – Dijon (6 mai)
Dijon – Nancy (14 mai)
Toulouse – Dijon (20 mai)

Caen (17e, 33 pts) :
Marseille – Caen (30 avril)
Toulouse – Caen (6 mai)
Caen – Rennes (14 mai)
PSG – Caen (20 mai)

Lorient (16e, 34 pts) :
Nantes – Lorient (29 avril)
Lorient – Angers (6 mai)
Bastia – Lorient (14 mai)
Lorient – Bordeaux (20 mai)

Metz (15e, 36 pts) :
Metz – Nancy (29 avril)
Lille – Metz (6 mai)
Metz – Toulouse (14 mai)
Guingamp – Metz (20 mai)

Angers (14e, 39 pts):
Angers – Lyon (28 avril)
Lorient – Angers (6 mai)
Nice – Angers (14 mai)
Angers – Montpellier (20 mai)

Montpellier (13e, 39 pts) :
Montpellier – Lille (29 avril)
Rennes – Montpellier (7 mai)
Montpellier – Lyon (14 mai)
Angers – Montpellier (20 mai)

Romain Bonte