Les Parisiens lors d'un entraînement au Parc des Princes
Les Parisiens lors d'un entraînement au Parc des Princes | AFP

Huées et pétards lors de l'entraînement du PSG

Publié le , modifié le

Une centaine d'ultras, plus fervents supporters parisiens, ont été autorisés à assister au premier entraînement du PSG, dimanche, quatre jours après l'élimination en Ligue des champions, a constaté un photographe de l'AFP. Des huées, des insultes et des explosions de pétards ont ensuite résonné à l'intérieur du Parc pendant l'entraînement. Avant le début de l'entraînement, les joueurs auraient discuté avec les supporteurs.

Les Ultras sont entrés avec leurs cartes d'abonnement au Parc des Princes, où avait été déplacé l'entraînement, habituellement organisé au Camp des Loges à Saint-Germain-en-Laye, alors que la session n'était pas ouverte à la presse ni au public. Le Parc est un lieu plus facile à sécuriser alors que des tags "Honteux! Sans couille", "Respectez-nous !" ont été découverts vendredi devant le Camp des loges.

Le Collectif ultras Paris (CUP), le plus important des groupes de supporters parisiens, avait aussi enragé dans un communiqué vendredi: "Nous voilà de nouveau la risée de l'Europe! (...) Achetez-vous des couilles ou dégagez!" Quelle sera désormais l'attitude des fans au Parc des Princes dimanche prochain pour le clasico Paris SG-Marseille ?

Depuis le naufrage européen, deux déclarations de joueurs majeurs du PSG font parler. "Le stade était plein, on a gâché la fête. On n'a pas voulu la gâcher, mais finalement on l'a gâchée", s'est lamenté Kylian Mbappé, sur Téléfoot dimanche. "Je pense que c'est vraiment de la suffisance, et parce qu'on a pris ce match à la légère" a lâché Presnel Kimpembe, défenseur du PSG, samedi sur la chaîne Youtube "Bros. Stories".

AFP