Hubert Fournier OL
L'entraîneur de l'OL, Hubert Fournier | AFP - PHILIPPE MERLE

Hubert Fournier : "remettre les compteurs à zéro"

Publié le , modifié le

"Nous avons cherché à bien faire passer le message qu'il fallait remettre les compteurs à zéro", a résumé l'entraîneur de Lyon Hubert Fournier, qui espère retrouver les notions de travail et d'humilité après avoir vécu une préparation compliquée.

Comment avez-vous vécu cette semaine annoncée particulière après la défaite au Trophée des Champions ?
Hubert Fournier: "Nous l'avons vécu d'une manière constructive car il faut avancer. Nous  avons surtout accentué la nécessité de nous retrouver autour de valeurs  communes que sont le travail et l'humilité. Nous avons fait aussi le point avec  certains cas individuels afin d'avancer tous ensemble".
   
Pensiez-vous avoir perdu cette notion d'humilité ?
H.B: "C'est un collectif. Il nous en a manqué peut-être un peu. On a aussi  peut-être pensé qu'après la belle saison vécue, il suffisait de remettre le  maillot et que cela allait continuer comme cela. Nous avons cherché à bien  faire passer le message qu'il fallait remettre les compteurs à zéro et qu'on  repartait sur une nouvelle aventure. Cela impose de fortes attentes les  concernant (les joueurs) aussi bien individuellement que collectivement."
   
Le changement de statut de certains a-t-il pu avoir des conséquences  négatives ?
H.B: "Le salaire n'a rien à voir. Nous avons joué le PSG où il y a des  salaires autrement plus élevés qu'à Lyon. Les Parisiens les assument  pleinement. C'est une histoire de se remettre en question et ne pas penser que  la belle saison passée augure forcément que la prochaine soit tout aussi belle  et enrichissante".
   
Avez-vous ressenti des changements cette semaine à l'entraînement ?
H.B: "J'ai ressenti plus d'application, d'implication et d'intensité. Il y a  eu une certaine cohésion dans l'investissement de chacun. C'est ce que nous  attendions. Cela ne veut pas dire que l'on va claquer des doigts et que l'on retrouvera immédiatement une équipe lyonnaise qui dominera son sujet. Cela  mettra sans doute un peu de temps et à nous de faire qu'il soit le plus court  possible".
   
Pensez-vous que l'effectif doit être encore complété ?
H.B: "Comme tout entraîneur, on souhaite avoir l'effectif le plus riche  possible. Nos soucis de préparation ou d'état d'esprit n'ont rien à voir avec  le recrutement. Ce n'est pas cela qui va inverser la tendance. Le président (Jean-Michel Aulas) voudrait faire évoluer les dossiers rapidement mais le but  n'est pas de faire rapidement mais de bien faire. Nous ne sommes pas plus  inquiets que cela".
   
Estimez-vous que le fossé s'est encore creusé entre Paris et les autres ?
H.B: "On ne parle même plus de fossé. Et encore, le mercato n'est pas terminé  pour nous mais peut-être pas non plus pour Paris. C'est sans fin... donc le PSG  peut prendre n'importe qui et, à partir de ce moment-là, ce n'est plus un  fossé. A nous de nous rapprocher mais c'est vrai que tous les ans, ils en  rajoutent une couche et cela devient compliqué de se rapprocher".

AFP