Hubert Fournier OL
L'entraîneur de l'OL, Hubert Fournier | AFP - JEAN-PIERRE CLATOT

Hubert Fournier : l'OL "attendu au tournant"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Lyon Hubert Fournier a estimé que son équipe était désormais "attendue au tournant" et devrait se montrer "plus régulière en championnat".

Comment se passe cette préparation sous la canicule ?
Hubert Fournier: "Ce sont des conditions assez difficiles pour les organismes. Nous  adaptons déjà les horaires d'entraînement. Le soir, il faudrait presque  s'entraîner à 21H00 pour voir la chaleur tomber. Ce mardi matin, notre séance a  débuté à 9H15. Pour le reste, j'ai retrouvé des joueurs relativement affûtés.  Le groupe est assez rajeuni du fait de l'absence des internationaux mais on  peut aussi avoir un oeil attentif sur les jeunes que nous avons intégrés."
   
Qu'est-ce que cela change de ne pas avoir de tours préliminaires de  coupe d'Europe cette année ?
H.F: "Cela change beaucoup car nous n'avons pas de match officiel avant le  Trophée des Champions contre le PSG qui sera un premier objectif. Cela nous  laisse plus de temps que la saison dernière pour nous préparer. Nous allons  nous préparer pour être à la hauteur de ce match."
   
Beaucoup de vos joueurs et vous-même sont attendus au tournant. Qu'en  pensez-vous ?
H.F: "Nous avons un peu surpris les spécialistes du football. Bien sûr que  nous sommes tous attendus au tournant. C'est logique. Nous tenterons de faire  mieux qu'en 2015 avec les matches de Ligue des champions qui vont s'ajouter à  notre calendrier. Ce seront des rendez-vous importants dans notre saison. C'est  une saison importante pour le club avec l'entrée dans le nouveau stade et le  retour de la C1. Il faudra être plus régulier en championnat, avec déjà la  volonté de prendre un meilleur départ que l'an dernier, puis réduire l'écart  avec le PSG. Ce sera déjà un progrès. Il faudra aussi être plus performant en  coupes nationales."
   
Qu'en est-il du cas de Farès Bahlouli ?
H.F: "Il est en contact avancé avec Monaco. Nous en saurons plus dans les  prochains jours. C'est un joueur qui a sans doute du talent, qu'il n'a pas pu  exprimer avec nous du fait de la concurrence. Il est impatient et a envie de  jouer. Le président a été à l'écoute de la proposition de Monaco."
   
Quel est votre sentiment sur le recrutement de Claudio Beauvue ?
H.F: "Il arrive au haut niveau sur le tard. Il a des qualités complémentaires  aux joueurs offensifs que nous avons déjà. Il sort d'une excellente saison avec  Guingamp. Il se déplace très bien et possède un bon jeu aérien. Il a pris  confiance. Lyon est une marche importante pour lui à gravir mais nous sommes  confiants sur sa faculté à répondre à nos attentes."
   
Son arrivée est-elle un bon signe pour le dossier Lacazette, avec qui il  est ami ?
H.F: "Tant que le 31 août à minuit n'est pas atteint, il y a toujours un  risque au sujet du mercato. Nous n'avons pas de certitude pour Alexandre  (Lacazette) ou d'autres. Ce n'est en tout cas pas un mauvais signe. Ils se sont  vus en Guadeloupe et ont discuté du projet. C'est plutôt un signe d'un joueur  qui a envie de poursuivre l'aventure. Ils peuvent jouer ensemble."
   
Partagez-vous l'optimisme de Jean-Michel Aulas sur le dossier Nkoulou ?
H.F: "Je suis relativement optimiste, oui, même si nous ne sommes pas  décisionnaires. C'est Marseille. Nous avons affiché le désir qu'il nous  rejoigne. Le joueur n'est pas insensible à notre offre. Il faut trouver un  terrain d'entente avec l'OM. C'est un dossier sensible à Marseille. Pour  l'heure, nous avons encore Milan Bisevac qui revient fort après sa blessure à  un genou. Il est en avance sur sa reprise."

AFP