Hatem Ben Arfa et le point de non-retour

Hatem Ben Arfa et le point de non-retour

Publié le , modifié le

Oublié de la liste pour la Ligue de Champions, Hatem Ben Arfa s'entraîne depuis le début de semaine avec l'équipe réserve du Paris Saint-Germain et un statut d'indésirable sur les épaules. Si le joueur de 30 ans sort d'une année galère, ce début de saison ressemble à un léger début de traversée du désert.

Il y a tout pile trois mois, Hatem Ben Arfa publiait sur son compte Instagram une vidéo pleine de bonnes intentions. Sur fond de "Only God Can Judge Me" de Tupac, le joueur du Paris Saint-Germain enchaîne petits échauffements et sprint agrémentés de ralentis et de regards perçants avant de lancer à la caméra : « Rendez-vous en juillet ». Après une première saison galère au PSG, allait-on de nouveau voir briller Hatem Ben Arfa sur les pelouses de Ligue 1 ? Trois mois plus tard et après un mercato où il a été annoncé à Saint-Etienne, à Nice et en Turquie notamment, le joueur formé à Lyon a été écarté de l’équipe première et traîne désormais son spleen dans la réserve du club parisien.

 "Le Neymar de la CFA"

Si le mot galère peut résumer la dernière saison d’Hatem Ben Arfa, le nouvel exercice pourrait lui se définir comme calamiteux. Invité à quitter le club à un an de la fin de son contrat, le joueur a tenu à rester au Paris Saint-Germain malgré son statut d'indésirable, persuadé d’être capable de réintégrer le groupe pro malgré une énorme concurrence en attaque. Ce qui a fait dire à l’avocat du joueur : "Ce sera peut-être le Neymar de la CFA, j'espère en tout cas". Sur les ondes de RMC lundi, maître Jean-Jacques Bertrand a longuement évoqué la situation d’Hatem Ben Arfa, expliquant que sa mise à l'écart de l'équipe première est avant tout due à la volonté du joueur d'aller jusqu'au bout de son bail. "On ne peut pas reprocher à un joueur d'avoir des questions de principe et de vouloir respecter son contrat. On a tellement vu, y compris dans ce club, des joueurs qui ne veulent pas respecter leur contrat, être rappelés à l'ordre. Pour une fois qu'on a le cas contraire, on voudrait que le joueur s’assoie sur les obligations du club à son égard..."

Si le club répète que la mise à l'écart d'Hatem Ben Arfa n'est pas une sanction et qu'elle reste à caractère provisoire, celle-ci semble pour le moment tenace, Hatem Ben Arfa n'étant plus apparu avec le maillot du PSG depuis le 5 avril dernier et un match de Coupe de France face à Avranches.  Toujours sur RMC, Jean-Jacques Bertrand a évoqué la situation tendue entre Hatem Ben Arfa et son président Nasser Al-Khelaïfi, ce dernier refusant toute rencontre avec le joueur depuis plus d'un an selon l'avocat de ce dernier. "Est-ce que vous trouvez normal qu’un joueur n’ait jamais pu avoir quelques échanges corrects et courtois avec son président ? Il n’a jamais eu l’occasion de le rencontrer depuis qu’il a signé son contrat avec le Paris Saint-Germain, malgré de nombreuses demandes. Il y a donc un dialogue de sourds." 

La situation reste donc pour le moment au point mort, alors que l'avocat du joueur a entamé des démarches administratives visanr à réintégrer le joueur au groupe pro. En attendant, l’équipe première du Paris Saint-Germain se déplacera à Metz vendredi avant de préparer son premier match de Ligue des Champions face au Celtic Glasgow, Hatem Ben Arfa devrait lui faire le voyage jusqu’à Molinges samedi pour jouer face à Jura Sud avec la réserve. Définitivement un autre monde.

Vidéo : Ben Arfa, l'indésirable du PSG

Mathieu Aellen