Hatem Ben Arfa PSG
Hatem Ben Arfa | JMH / DPPI Media

Hatem Ben Arfa de nouveau écarté du PSG

Publié le , modifié le

Hatem Ben Arfa a été de nouveau écarté du groupe du Paris Saint-Germain, qui affronte Dijon mardi soir à 19h00, en match comptant pour la 6e journée de Ligue 1. L'entraîneur du PSG Unai Emery explique de nouveau un "choix sportif". Déjà mis à l'écart pour le match aller de Ligue des champions face à Arsenal (1-1), l'attaquant de 29 ans n'avait pas non plus assité à la rencontre de la 5e journée de L1.

Lorsqu'Emery avait surpris tout le monde en envoyant Ben Arfa en tribunes pour le match aller de Ligue des Champions face à Arsenal, il avait déjà avancé des arguments purement sportifs. "Les meilleurs qui devaient jouer étaient là", avait-il dit. L'absence de HBA face à Caen n'avait par contre pas donné lieu à une explication particulière, et le résultat (6-0) avait plutôt donné raison au coach espagnol. Depuis plusieurs semaines, ce dernier n'a pas caché sa déception face au manque d'implication de Ben Arfa. Pour Emery, l'ancien Niçois doit "améliorer" sa condition physique, et "attend encore plus de lui au poste d'avant-centre". Ben Arfa qui avait su se faire pardonner de ses différents écarts à Marseille ou Newcastle depuis une excellente saison avec l'OGC Nice, va devoir rapidement se remettre en question.

"Un joueur comme les autres"

Arrivé cet été, libre de tout contrat, Ben Arfa espérait bien poursuivre sur sa bonne dynamique niçoise. Auteur de 17 buts et six passes décisives en 34 matches la saison passée, et pouvant se targuer d'avoir réalisé 153 dribbles, soit le meilleur total des cinq grands championnats, l'international français caressait l'espoir de devenir un élément clé du PSG. Mais, comme lui a rappelé ce lundi son entraîneur, "c'est un joueur comme les autres", n'hésitant pas à rappeler que ses joueurs doivent travailler à l'entraînement pour mériter leur place sur le terrain. "Je pense que les joueurs qui sont dans le groupe aujourd'hui sont ceux qui sont bien préparés pour le match de demain", a de nouveau insisté Emery. Ce même son de cloche s'était entendu par le biais de Thomas Meunier. Celui-ci avait évoqué une "concurrence féroce" au poste de Ben Arfa et expliqué que le natif de Clamart était "un joueur de match", et qu'"à l'entraînement, on le voit un peu moins".

Romain Bonte