Lucas Moura
L'an dernier, Paris s'était imposé 2-0 à Guingamp avec un doublé de Lucas. | LOIC VENANCE / AFP

Guingamp-PSG : Pour Paris, interdiction d’être décroché

Publié le , modifié le

Les joueurs d’Antoine Kombouaré accueillent le Paris Saint Germain au Roudourou, pour un surprenant duel de haut de tableau : les Bretons sont 6e et réalisent une première partie de saison remarquable, alors que les Parisiens peinent un peu à tenir le rythme imposé par le leader niçois. La marge d’erreur d’Unai Emery est presque nulle : le PSG doit gagner pour se rassurer et rester au contact des leaders avant la trêve et le mercato d’hiver.

Qui aurait cru que l’écart au classement entre Guingamp et le PSG serait si faible à la 18e journée, au moment où les Bretons s’apprêtent à recevoir leurs adversaires. Auteurs d’une très bonne première partie de saison, les joueurs d'Antoine Kombouaré n’ont perdu que deux matchs de plus que les Parisiens. Ils n’ont encaissé que trois buts de plus, ce qui fait d’eux la 4e défense de la ligue.

Face à des Parisiens favoris mais pas souverains, Guingamp a des arguments. La victoire de Montpellier 3-0 il y a deux semaines a prouvé que lorsqu’ils n’étaient pas motivés, les joueurs d’Unai Emery pouvaient se faire surprendre. Avec une attaque séduisante, qui repose sur la vitesse de Marcus Coco et Yannis Salibur et sur l’expérience de Jimmy Briand, l'EAG peut embêter Paris. En défense, Antoine Kombouaré pourra compter sur sa charnière Sorbon-Kerbrat, qui a joué contre Saint-Etienne son centième match.

Cavani-dépendance

Les deux défenseurs auront pour tâche de museler l’attaque parisienne, et surtout Edinson Cavani. Le buteur uruguayen rayonne cette saison avec son repositionnement dans l’axe, au point d’être indispensable à son club. Meilleur marqueur du championnat avec 16 buts, il porte son attaque sur ses épaules. Lucas, deuxième au classement des buteurs du PSG, n’a fait trembler les filets qu’à cinq reprises. Le danger pourrait aussi venir de Marco Verratti. Auteur d’un gros match contre Nice, le milieu parisien sait débloquer une partie grâce à des passes souvent lumineuses. Reste à voir si sa motivation sera la même au Roudourou. Unai Emery devra en revanche faire sans Adrien Rabiot et Javier Pastore, toujours blessés.

Avant la trêve et le mercato hivernal, qui pourrait voir le PSG s’activer du côté de l’attaque, Unai Emery doit rassurer. S’il paraît compliqué de revenir sur Nice (premier avec quatre points d’avance) et Monaco (deuxième, trois points d’avance) avant l’hiver, l’objectif est surtout de ne pas être décroché. Le PSG a l’expérience et sait qu’une saison peut se jouer sur la phase retour. En 2014-2015, Paris était déjà 3e à la trêve. Le club avait fini l’année champion, avec 8 points d’avance sur son dauphin lyonnais.