Guingamp-PSG : Le PSG fait le travail grâce à Lucas

Guingamp-PSG : Le PSG fait le travail grâce à Lucas

Publié le , modifié le

Le PSG s’est imposé 2-0 sur la pelouse de Guingamp lors de la 33e journée de Ligue 1. Un doublé de Lucas a suffi à un PSG bis où les cadres ont été ménagés en vue du retour de quart de finale de C1 contre Manchester City mardi soir. Seule inquiétude pour le PSG, la sortie de Kevin Trapp sur blessure.

Laurent Blanc avait clairement la tête à Manchester City au moment de composer son équipe pour la rencontre face à Guingamp. L’entraîneur du PSG avait décidé de se passer d’Ibra, Silva, Motta, Maxwell, Cavani et Di Maria, restés à Paris. Mais ça n’a pas empêché les Parisiens de s’imposer 2-0 en Bretagne grâce à un doublé de Lucas. Bousculés en première période, ils ont fait la différence en seconde. Mais pour Blanc, ce voyage en Bretagne a été synonyme d’une nouvelle inquiétude puisque le gardien Kevin Trapp est sorti à la pause après un choc violent.

Laurent Blanc avait pratiquement pensé à tout au moment de composer son onze de départ. Marquinhos titularisé pour lui donner du rythme avant City, Matuidi également mais pour éviter d’épuiser les autres milieux puisque le Français sera suspendu mardi soir, puis des jeunes pour faire souffler les cadres. Mais malgré ces précautions, Laurent Blanc peut nourrir quelques inquiétudes au sujet de Kevin Trapp sorti à la pause. Le portier, victime d’un choc violent à la 23e minute, a passé de longues minutes au sol avant de finir la première période en boitant. Au cours de ce premier acte, le PSG a souffert dans la construction du jeu, mais ni Briand (10e), dont le but a été refusé pour hors-jeu, ni Erding (32e), n’ont pu concrétiser le temps fort guingampais. Plus tôt, Blaise Matuidi, capitaine exemplaire, avait manqué de conviction face à Jonas Lossl (6e) pour la seule occasion parisienne des 45 premières minutes.

Lucas décisif

Au retour des vestiaires, avec Salvatore Sirigu dans les buts, le PSG a accéléré et Lucas a rappelé à son entraîneur qu’il pouvait compter sur lui en vue du match contre City. Le Brésilien a ouvert le score sur penalty (56e) avant d’être à la réception d’un centre de Layvin Kurzawa dont le déboulé côté gauche a transpercé la défense bretonne (71e). Avec un Stambouli et un Marquinhos concernés et concentrés, le PSG a tranquillement géré sa fin de rencontre. Laurent Blanc a même offert quelques minutes aux jeunes Rimane et Meité. Cette 26e victoire de la saison prépare parfaitement le grand rendez-vous européen de mardi prochain. Pour Guingamp, en revanche, il faudra encore cravacher pour arracher le maintien.

Benoit Jourdain @BenJourd1