Sankharé, Mandanne et les joueurs de Guingamp heureux
Sankharé, Mandanne et les joueurs de Guingamp heureux | FRED TANNEAU / AFP

Guingamp fait chuter Monaco

Publié le , modifié le

Guingamp a confirmé son embellie en s'imposant (1-0) devant Monaco dimanche pour le compte de la 24e journée de L1. Pourtant réduits à dix dès la 22e minute, face à une grosse formation monégasque invaincue depuis sept journées, les Bretons ont encore une fois affiché beaucoup d'engagement, et ont pu compter sur leur exceptionnel gardien Lossl pour s'interposer brillamment devant des joueurs monégasques pas toujours inspirés.

Les Monégasques avait belle occasion de reprendre la 4e place à Saint-Etienne. S'il n'y sont pas parvenus ce n'est pourtant pas faute d'avoir essayé. Avec plus de 65% de possession du ballon, les joueurs de Jardim ont beaucoup poussé. Et l'expulsion prématurée de Diallo héritant d'un rouge direct, aurait pu leur ouvrir des boulevards. Mais l'une des plus faibles attaques du championnat (25 buts inscrits en 23 journée) a encore une fois montré ses défaillances, même s à la décharge des Monégasques, ils se sont cette créé de véritables situations, mais quand ils ne les ont pas manquées par maladresse, ils se sont heurtés à un Lössl  impressionnant d'efficacité, qui a sauvegardé la cage guingampais et permis à ses couleurs de signer leur 6e victoire consécutive à domicile.  

Des Bretons épatants

Incapable de profiter de leur supériorité numérique, les Monégasques qui entre dans une période compliquée avec des matches à répétition, ont dû abdiquer chez une équipe de Guingamp courageuse et épatante d'envie et de solidarité.

Les Guingampais s'avèrent toujours aussi intraitables au Roudourou avec ce succès consécutif qui les hisse dans le top 10, une performance  d'autant plus louable qu'elle s'opère après un début de saison pénible et  qu'elle se conjugue avec une présence maintenue en Europa League dont ils  disputeront les 16e de finale face au Dynamo Kiev à la fin du mois.

La Bretagne ne réussit décidément pas à l'ASM, dont le précédent revers avait été subi à Rennes (2-0) le 29 novembre dernier. Après ce match le gardien  Subasic avait entamé sa longue période d'invincibilité, à laquelle le but de Lévèque a donc mis un terme à 842 minutes.

Précisément c'est peu après la mi-temps que le latéral de l'En Avant a offert la victoire aux siens en se projetant en contre pour prolonger dans les cages un centre de Beauvue qui sait aussi passer quand il le faut. L'attaquant breton a manqué une grosse occasion de tuer le match à un quart d'heure de la fin du match, mais c'est le gardien Lössl qui s'en est chargé par plusieurs sauvetages tout au long du match aux devants de Ferreira Carrasco  (18, 74), Kondogbia (80) ou encore Kurzawa (86).   

Même si les Monégasques peuvent avoir de gros regrets, la victoire d'uine équipe de Guingamp survoltée n'est pas immératée.  

Christian Grégoire