Guingamp, de la déception à la lutte pour le maintien

Publié le , modifié le

Auteur·e : Christophe Gaudot
Ludovis Blas (Guingamp)
Ludovis Blas (Guingamp) | Fred TANNEAU / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La déception d’une finale de Coupe de la Ligue perdue contre Strasbourg samedi à Lille, l’En-Avant Guingamp doit se replonger dans le championnat avec dans le viseur le maintien pour une septième saison consécutive dans l’élite. Cette opération maintien débute ce mercredi soir à Montpellier.

Une saison est ainsi faite qu’un club peut à la fois viser une place européenne et jouer le maintien. C’était le cas de l’En-Avant Guingamp avant sa défaite samedi à Lille face à Strasbourg en finale de Coupe de la Ligue. Mais depuis ce weekend dans le nord, les joueurs de Jocelyn Gourvennec sont redevenus de “simples” 19es de Ligue 1. De “simples” professionnels à qui il reste dix matches pour aller chercher le maintien, eux qui sont à un point de la place de barragiste (Caen) et huit du premier non relégable (Amiens). Le tout avec un match en moins, celui-là même qu’ils disputent ce mercredi soir à Montpellier, actuel 8e et qui peut encore croire à l'Europe s'il fait respecter la logique.

C'est à nouveau le championnat et notre mission de se maintenir”, a immédiatement basculé Jocelyn Gourvennec revenu au club après l’intermède Antoine Kombouaré (2016-novembre 2018) et après un passage infructueux à Bordeaux. Sur la forme du moment, Guingamp peut y croire. Avec deux victoires, deux nuls et une seule défaite sur ses derniers matches, l’En-Avant a engrangé huit points, soit plus du tiers de son total actuel en Ligue 1 (22).

La Coupe de la Ligue a été un "rayon de soleil"

Cette Coupe de la Ligue a été notre rayon de soleil sur cette première partie de championnat, a reconnu le défenseur Christophe Kerbrat. Vous pouvez imaginer, il y avait un vestiaire silencieux ce soir. Maintenant, il faut qu'on évacue vite cette déception et qu'on passe en mode championnat.” Effectivement, basculer à nouveau dans la difficile lutte pour le maintien n’a rien de facile. Psychologiquement parlant, Gourvennec et son staff ont un travail à faire pour ne pas que la déception l’emporte sur la motivation pour le sprint final.

Il faut vite se remobiliser pour aller chercher le maintien en Ligue 1, c'est la chose la plus importante”, a de son côté asséné Marc-Aurèle Caillard, le héros de l’aventure en Coupe de la Ligue. Si le déplacement à Montpellier n’a rien de facile, tout comme la réception de Strasbourg samedi ou celle de l’OM le 20, l’EAG n’affrontera que des équipes classées au-delà de la 9e place sur le reste du championnat. De quoi envisager un sprint aussi haletant que passionnant.