Giroud, chasseur d'Hérault

Giroud, chasseur d'Hérault

Publié le , modifié le

A 25 ans, le nouvel international français a apporté une pierre de plus à son édifice en réalisant son deuxième triplé de la saison, aux dépens de Sochaux. Avec 11 réalisations, Olivier Giroud mène le bal des buteurs en Ligue 1, comme son équipe de Montpellier. En élargissant sa palette devant le but, en pleine confiance malgré 1 mois sans but, il pourrait priver certains des lauriers espérés. En championnat comme en équipe de France...

Grenoble, Istres, Tours, Montpellier, et l'équipe de France. Voici le parcours schématisé d'Olivier Giroud. Depuis sa sélection en équipe de France des moins de 16 ans en compagnie d'un certain Yoann Gourcuff, il a franchi bien des embuches. D'un poste de remplaçant à Grenoble en Ligue 2, à celui de buteur en National à Istres, pour devenir meilleur artilleur de Ligue 2 à Tours, pour finir par se placer dans une liste de prétendants à l'Euro-2012 avec les Bleus, ce Chambérien de naissance est monté en régime à son rythme. Et Montpellier en tire tous les fruits actuellement.

Avec son mètre quatre-vingt-douze, son jeu de tête a rapidement été un de ses points forts. Cela le reste bien évidemment, faisant de lui, au choix, une pointe qui peut évoluer en pivot pour les autres en déviant les ballons aériens, ou un finisseur pour reprendre les centres. Le Montpellierain a ajouté à sa copie une belle aisance technique, qui lui a notamment permis lors de cette 15e journée de marquer un superbe lob du pied droit, alors qu'il est gaucher. "Giroud est un très grand attaquant. On voit même qu'il est d'une classe internationale. Tout seul, il arrive à trouver des solutions. Dans ses déplacements, les duels aériens, il est difficile à jouer", a constaté Loïc Poujol, milieu de terrain de Sochaux. Alors qu'il ne croyait pas en lui lorsqu'il le dirigeait dans l'Isère, Mecha Bazdarevic ne pouvait que constater: "Giroud est un joueur exceptionnel."

Une chance pour l'Euro

Joueur collectif, Olivier Giroud possède un arsenal qui l'a envoyé en équipe de France lors des deux derniers matches amicaux de l'année 2011. Avec son bagage, il s'intègre idéalement dans un schéma qu'avait beaucoup apprécié le sélectionneur, Laurent Blanc, lorsqu'il était aux affaires à Bordeaux. Dans un rôle comparable à celui de Marouane Chamakh, il peut apporter une solution aux côtés ou en remplacement de Karim Benzema, indétrônable titulaire en Bleu. Blanc avait donné ces prérogatives lors de son arrivée au affaires à Guillaume Hoarau, mais celui-ci est blessé. C'est donc une énorme opportunité pour le Montpellierain de voir l'Ukraine et la Pologne en juin prochain lors de l'Euro-2012.

Mais il sait que cela passe par de bonnes performances avec son club. Après un mois de disette, il a donc repris sa marche en avant, pour le plus grand bonheur de son club. Avec lui, le MHSC peut continuer à jouer les trouble-fêtes en Ligue 1, et priver certaines "grosses écuries" de la gloire à laquelle elles prétendaient. Et il peut faire de même sur le plan personnel avec le classement des buteurs, lui qui possède trois longueurs d'avance sur le deuxième Kevin Gameiro, avant le Clasico. "Il est de la race des buteurs, c'est l'instinct, cela ne s'apprend pas", dit de lui son entraîneur, René Girard. Le héros de la saison 2011-2012 pourrait bien venir de l'Hérault.

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze