Giroud, Belhanda et Yanga-Mbiwa, les hommes du titre

Giroud, Belhanda et Yanga-Mbiwa, les hommes du titre

Publié le , modifié le

Sacré champion de France pour la première fois de son histoire, Montpellier le doit à un collectif bien huilé qui profite de grandes individualités, telles Giroud et Belhanda, qui ont explosé ou confirmé au plus haut niveau cette saison.

Le buteur: Giroud

L'attaquant Olivier Giroud, 25 ans, meilleur buteur de Montpellier avec 21 buts (au bénéfice de moins de penalties marqués que Nene, 21 buts aussi), a réussi une première moitié de saison pleine, avec treize buts dont deux triplés devant Dijon (5-3) et à Sochaux (1-3). Au cours de ce bel automne, le sélectionneur de l'équipe de France l'appelle pour la première fois, contre les Etats-Unis et la Belgique. Giroud assure quasiment sa place à l'Euro en marquant son premier but contre l'Allemagne (1-2). Convoité par de très grands clubs européens (dont le Bayern Munich), il devrait quitter le club.

Le meneur: Belhanda

Milieu récupérateur de formation, Younes Belhanda s'est imposé cette saison au poste de numéro dix. Et impose un N.10 à une équipe qui jouait depuis deux ans sans meneur de jeu. L'Avignonnais, en soutien de Giroud, apprivoise son nouveau rôle durant la première moitié de saison. Après une Coupe d'Afrique des nations décevante, il prend l'équipe en main. L'international marocain inscrit sept de ses douze buts après la trêve. Marque de son empreinte, les rendez-vous majuscules à Paris, Marseille (avec un but somptueux) ou Toulouse.

Le récupérateur: Saihi

Remplaçant de luxe depuis deux saisons, Jamel Saihi, 25 ans, s'impose comme titulaire. Aux dépens du capitaine Romain Pitau ou de Joris Marveaux, deux joueurs expérimentés. Homme de l'ombre, l'international tunisien jouit de la reconnaissance des siens, partenaires et surtout entraîneurs. Milieu moderne, il allie technique et impact physique pour réaliser une première partie de saison remarquable. Un peu moins en verve ensuite, il s'avère néanmoins le complément idéal d'Estrada, au rôle plus offensif, et surtout Belhanda. Il a prolongé jusqu'en 2016 et n'exclut pas de terminer sa carrière à Montpellier.

Le régulateur: Estrada

Le milieu chilien Marco Estrada (28 ans), arrivé à Montpellier il y a deux ans et joueur expérimenté, est la courroie de transmission du milieu de terrain. Habile sur les coups de pied arrêtés et dans le jeu long à destination de Giroud, il est un rouage important. Lié pour deux ans à Montpellier, il n'exclut pas d'y finir sa carrière, même s'il rêve de jouer en Espagne. Discret et toujours à distance des médias, cet international, présent à la dernière Coupe du monde, s'est éloigné de la sélection.

Le capitaine: Yanga-Mbiwa

Mapou Yanga-Mbiwa, 22 ans, est une valeur sûre de Montpellier, où il affiche une belle complicité avec l'expérimenté Vitorino Hilton. En dépit d'un ou deux trous d'air, à Lorient par exemple, il affiche dans la seconde partie de saison de la sérénité et incarne la solidité d'une défense depuis la trêve. Sa fiabilité dans les duels et sa constance depuis cinq saisons ont rapproché l'ex-international Espoirs de l'équipe de France. Sous contrat jusqu'en juin 2013, il désire tenter sa chance ailleurs. 

Le gardien: Jourdren

Absent en début de saison en raison d'une blessure, Geoffrey Jourdren, 26 ans, a retrouvé sa place de titulaire début septembre aux dépens de Pionnier, excellent lors du premier mois de compétition. Peu à peu, Jourdren, joueur sanguin et souvent à fleur de peau, a retrouvé sa sérénité. Après une belle bévue devant le PSG lors du match aller (0-3), il a retrouvé son niveau. Depuis la trêve, Montpellier n'est autre que la meilleure défense du championnat.

Gilles Gaillard