Françis Gillot (Bordeaux)
Françis Gillot (Bordeaux) en conférence de presse | JEAN PIERRE MULLER / AFP

Gillot : "Une bonne répétition pour Troyes"

Publié le , modifié le

"J'espère que Saint-Étienne sera une bonne répétition pour Troyes", a estimé Francis Gillot, entraîneur de Bordeaux qui se rend dans le Chaudron vendredi, en ouverture de la 35e journée de L1, la tête déjà tournée vers Troyes et sa demi-finale de Coupe de France dans six jours.

Q: Quel est le mot d'ordre pour Saint-Etienne alors que la Coupe de France est dans tous les esprits ? 
R: "Comme tous les matches, tout faire pour le gagner. Après, on a la chance d'avoir quatre jours de battement entre Saint-Etienne et Troyes alors que Troyes n'a que trois jours. Il y a beaucoup de joueurs qui sont fatigués, blessés, je n'ai pas encore pris de décision sur l'équipe. Il est possible qu'on mette au repos un ou deux joueurs qui sont un peu fatigués en ce moment, on a quand même fait plus de 50 matches".

Q: La tentation est-elle d'avoir l'équipe la plus fraîche possible à Troyes ?
R: "Ce n'est parce que l'on va mettre des joueurs au repos contre Saint-Etienne qu'ils seront frais et meilleurs contre Troyes. On a besoin de rythme, des joueurs ont besoin de beaucoup jouer, ils ne sont pas tous pareil. On ne peut pas savoir s'il faut les mettre au repos ou les faire jouer. Je dis que quatre jours, c'est largement suffisant pour récupérer. Il n'y aurait eu que trois jours, j'aurais agi différemment. Là, c'est bien de reprendre confiance après le dernier match où on n'a pas été très bon donc il est possible que l'on mette une équipe qui ne sera pas loin de celle de Troyes. Ce sera une bonne répétition pour se remettre en confiance".

Q: Saint-Etienne est en grande forme, êtes-vous surpris par son rendement ?
R: "Ils ont recruté ce qu'il fallait, ils ont des bons joueurs, ils ont recruté encore deux joueurs au mercato qui leur donnent un plus avec Mollo et Bodmer. Ils ont fait une plus-value. Ils ont une bonne équipe, pas beaucoup de blessés, ils sont en confiance et un buteur, l'un des meilleurs attaquants du championnat qui fait mal par ses courses et sa vitesse, un attaquant redouté par les défenseurs".

Q: Quel discours tenez-vous en ce moment dans le vestiaire ?
R: "Mardi, on a eu une vidéo de ce qui n'a pas marché contre Reims. On doit rectifier au niveau du terrain ce qu'il faut rectifier ainsi que dans l'utilisation du ballon après la récupération. Après, il faut avoir l'échéance de Troyes dans la tête, en se disant qu'il faut la préparer dès aujourd'hui, à l'entraînement, en dehors, faire tout ce qu'il faut, être professionnel à 100 % pour aborder ce match dans les meilleures conditions. Ce qui fait défaut aujourd'hui, c'est le manque d'agressivité mentale. Si on n'en a pas, on ne passera pas. Et puis, on n'a pas le droit de démarrer les matches comme on le fait en ce moment. On ne peut pas se dire +c'est le championnat, on va garder ça pour la Coupe+ car à Lens, en première mi-temps, on n'a fait un match amical".

Q: Ce match à Saint-Etienne est donc idéal pour vous ?
R: "Bien sûr. A Saint-Etienne, on va se faire bouger d'entrée, si on ne répond pas, ça peut faire 2 ou 3-0 à la mi-temps. Il faut que l'on soit prêt d'entrée, j'espère que ce sera une bonne répétition pour Troyes".

AFP