André-Pierre Gignac
L'attaquant marseillais André-Pierre Gignac | THIERRY ZOCCOLAN / AFP

Gignac: "Je veux faire mieux avec l'OM"

Publié le , modifié le

Buteur face à la Sampdoria en match amical samedi, André-Pierre Gignac attaque la saison avec ambition. L’avant-centre phocéen espère poursuivre sa rédemption sous le maillot de l’OM et vise l’équipe de France, comme il l’a confié dans les colonnes de l’Equipe.

Auteur de 13 buts en 31 matches de Ligue 1 la saison dernière, André-Pierre Gignac ne veut pas s’arrêter en si bon chemin sous la liquette provençale. « Je peux largement mieux faire. J’ai été coupé dans mon élan à l’automne avec ces deux mois sur la touche à cause de ma fracture du pied », lâche dans l’Equipe l’attaquant de l’OM. Déterminé à briller sous les couleurs du club qu’il supporte depuis son enfance, APG n’oublie pas pour autant les deux premières années galères vécues en Provence. « Pendant deux saisons, les membres de ma famille ont vécu un enfer au stade (…). Chaque semaine je me disais qu’une nouvelle chance s’offrait à moi. Mais chaque semaine c’était une déconvenue », confesse l’ancien Toulousain.

Gignac: "Je peux largement mieux faire"

Blessé, hors de forme, Gignac a mis du temps à justifier les 16,5 millions d’euros investis sur lui à l’été 2010. Mamadou Niang parti, le tout récent champion de France marseillais a besoin de trouver un nouveau buteur. Deux ans et dix petits buts en L1 plus tard, le costume semble trop grand pour le natif de Fos-sur-Mer. Avant le déclic, en août dernier. Son corps ne le trahit plus et il peut faire une préparation physique complète. « Je me suis dit : tu arraches tout, ce n’est plus possible qu’on se moque sans cesse de toi. » Les sifflets du Vélodrome se transforment en applaudissements pour celui qui a marqué un tiers des buts du club phocéen en Championnat la saison passée.

De quoi rêver à un avenir en Bleu. « Je viens d’enchaîner une deuxième préparation complète. J’ai la confiance de la saison passée où j’ai inscrit des buts décisifs et affiché et affiché une bonne complémentarité avec le 10 de l’équipe de France (ndlr, Valbuena). Oui, je me sens prêt », déclare sans fard André-Pierre Gignac. Jamais plus sélectionné depuis la Coupe du monde 2010 en Afrique du Sud, il aimerait faire grimper son compteur resté bloqué à 16 sélections. « L’équipe de France, c’est une fierté énorme, sensationnelle. Que tu sois sur le banc ou sur le terrain, il y a peu d’émotions aussi intenses. »

Gignac: "Marquer des buts avec l'OM"

Pour cela, l’ex-Lorientais devra convaincre son ancien entraîneur à l’OM, Didier Deschamps. Un technicien avec qui on lui prête des relations tendues. « S’il juge que je peux amener quelque chose à l’équipe, il me prendra. J’en suis sûr », assure pourtant le meilleur buteur de Ligue 1 2009 (24 buts). Qui dément toute rancune envers le sélectionneur national malgré l’épisode de son prêt avorté à Fulham lors du dernier jour du mercato estival 2011. « Le coach a besoin d’un mec qui marque, pas d’un mec qui s’est fait opérer en mai et qui n’a pas récupéré trois mois après, amorce APG. Sa logique, me prêter pour récupérer Amauri en contrepartie, je peux dire quoi pour m’y opposer ? Franchement ? Je n’ai aucun argument. »

Les préselections que lui a envoyé Deschamps à de nombreuses reprises rendent crédibles un retour de Gignac au sein du groupe France. Malicieux, l’avant-centre du club vice-champion de France confie d’ailleurs vouloir « marquer des buts avec l’OM et, si possible, l’équipe de France. » Une double précision d’importance. Il y a peu, l’international Français était au centre de rumeurs de transferts. « On a parlé de Newcastle mais ce serait le Real Madrid ce serait pareil. Je veux faire mieux avec l’OM », affirme-t-il. Bafétimbi Gomis dans le flou, une place est libre sur le front de l’attaque tricolore. André-Pierre Gignac l’a à portée de pied.

Jerome Carrere