André-Pierre Gignac, Alexandre Lacazette et Wissam Ben Yedder
Ben Yedder, Lacazette et Gignac, les artificiers de Ligue 1 | AFP

Gignac, Ben Yedder et Lacazette, artificiers en chef

Publié le , modifié le

Ils sont les trois meilleurs buteurs de Ligue 1, devant les Ibrahimovic, Cavani et autres Origi. André-Pierre Gignac, Alexandre Lacazette et Wissam Ben Yedder mènent leur équipe respective dans un bon début de championnat et ont la particularité de tous briguer une place en équipe de France. Ils sont tous sur les pelouses de Ligue 1 ce dimanche dans un nouveau duel à distance.

2009. C’est la dernière fois que trois Français trônaient en tête du classement des buteurs à la fin de la saison de Ligue 1. Gignac (24 buts) devançait Benzema et Hoarau (17 buts chacun). Sans présager de ce que sera le classement en fin de saison, le constat est là : au quart du championnat, trois Français devancent Zlatan Ibrahimovic. André-Pierre Gignac a inscrit 9 buts, Alexandre Laczette 7 et Wissam Ben Yedder 6. Derrière ? Un Suédois (Ibrahimovic), un Uruguayen (Rolan) et un Vénézuélien (Falcon). Cette compétition, ajoutée à la longue blessure d’Olivier Giroud, a forcé Didier Deschamps à trancher. Prime au meilleur buteur de Ligue 1, l’Olympien Gignac dont l’apparition en Bleu, face c’est vrai aux modestes Arméniens, a été remarquée. Cette saine émulation est bénéfique pour notre championnat mais aussi pour les clubs des joueurs cités.

Si pour l’OL, le début de saison est quasiment conforme aux attentes que l’on avait placé dans l’effectif d’Hubert Fournier, ce n’est pas tout à fait le cas de celui de Toulouse et encore moins de celui de l’OM ! Après neuf journées, Marseille n’a perdu qu’une fois, pour sept succès (consécutifs qui plus est). Après son doublé inaugural à Bastia, Gignac a déjà « offert » six points à l’OM (à Guingamp et à Caen) et il a lancé ses partenaires face à Evian (1’ de jeu) et Reims (doublé aux 8’ et 20’). Cette propension qu’a « APG » de marquer dans les moments importants fait du Martégal le leader de son équipe. Un rôle qui lui colle à la peau.

Gignac et Ben Yedder ont rendez-vous

Wissam Ben Yedder présente quelques similitudes avec son aîné. Ses réalisations ont fait gagner 7 points au TFC. Pas mal pour un attaquant de seulement 24 ans. Dans une équipe qui joue, et qui marque (5e attaque du championnat avec 13 buts), l’international espoir français se régale. Alexandre Lacazette lui aussi se régale. Celui qui a résisté aux sirènes d’un départ à l’été en récolte les fruits aujourd’hui. « Débarrassé » de Bafé Gomis, il peut occuper l’attaque à sa guise. Son triplé face au LOSC le 5 octobre dernier a eu écho retentissant. Le problème de l’attaquant lyonnais en ce début de saison, c’est qu’il n’est pas décisif. Mis à part ce match face à Lille, aucun de ses buts n’a purement rapporté de points à l’OL. Voilà peut-être aussi pourquoi, Didier Deschamps lui a préféré André-Pierre Gignac.

Face à Toulouse, son ancien club et donc face à Wissam Ben Yedder, André-Pierre Gignac devra surfer sur la vague s’il veut à la fois pérenniser son statut de meilleur canonnier de France mais aussi son nouveau statut international. Ben Yedder, sur la pelouse du Vélodrome, et Lacazette, à Gerland face à Montpellier, auront à cœur de prouver qu’ils n’ont pas encore usé toutes leurs cartouches.