Garde: "Retrouver un jeu collectif"

Garde: "Retrouver un jeu collectif"

Publié le , modifié le

La trêve internationale passée, Rémi Garde voit son équipe de Lyon affronter vendredi Rennes dans le choc de la 14e journée. "Nous débutons un dernier bloc de huit matches qui doit nous mener jusqu'à la trêve. C'est un nouveau dernier départ", avertit-il. Le technicien de l'OL devrait compter sur le retour dans le groupe de Lisandro: "Il est comme un joueur qui n'a pas joué depuis trois mois, en recherche de sensations." Et Garde veut "retrouver un jeu collectif".

- Rémi Garde, la trêve a-t-elle eu les effets escomptés sur la forme des joueurs de l'OL?
Rémi Garde
: "La trêve a fait du bien aux joueurs et à l'encadrement mais pas forcément aux internationaux. Certains ont joué les deux rencontres. J'espère quand même qu'ils auront eu le possibilité de se régénérer".

- A ce sujet, quelles sont les nouvelles sur Lisandro Lopez?
RG:
"Il progresse. Il n'a pas ressenti de douleurs à la cheville gauche. Il est comme un joueur qui n'a pas joué depuis trois mois, en recherche de sensations. C'est bien de retrouver des cadres. Il faut dissocier le statut du joueur de ce qu'il peut faire après une si longue absence. Nous connaissons le talent de Lisandro et ce qu'il a apporté en début de saison. Nous attendons son retour mais il doit retrouver des sensations, des automatismes de jeu et de match. J'insiste là-dessus et je ne sais pas combien de temps cela prendra. Sur ce que j'ai vu à l'entraînement, ces derniers jours, je n'ai pas trop de doutes quant à sa présence dans le groupe vendredi contre Rennes".

- Et pour Bastos et Lovren?
RG:
"Ils sont sur le chemin de la reprise. Ils progressent".

- Comment se présente le match contre Rennes?
RG:
"Nous débutons un dernier bloc de huit matches qui doit nous mener jusqu'à la trêve. C'est un nouveau dernier départ. Rennes est une équipe performante à l'extérieur avec des problèmes à domicile. C'est une équipe qui a donc un parcours opposé au nôtre. Nous nous attendons à un match compliqué en raison de la vitesse et de l'explosivité des attaquants rennais. Nous avons envie de bien débuter cette dernière série avant la trêve et de continuer notre série à domicile. Chacune des deux équipes a donc ses espoirs sur cette rencontre".

- Etes-vous inquiet des performances de Rennes à l'extérieur et notamment à Gerland ces dernières années?
RG:
"Je suis toujours en alerte. Après, le contexte et les équipes changent, évoluent. J'espère cesser une série. La défaite chez nous contre le Real Madrid n'a pas altéré notre confiance à Gerland, même si cette défaite n'était pas rien. C'était toutefois une autre compétition".

- Après Rennes, il y a aussi le choc contre l'Ajax. Comment jugez-vous ces deux rendez-vous?
RG:
"Ce sont deux rendez-vous importants. Je préfère me concentrer sur le match de vendredi. Nous restons sur notre faim après le match de Sochaux en terme de résultat et de qualité de jeu. Il faut retrouver un jeu collectif car il a été moins bien que ce que l'on attendait".

- Que pensez-vous des réactions rennaises sur le report du match de 24 heures sur le programme initial?
RG
: "Il y a la forme et le fond. Sur la forme, l'annonce du changement de date peut être contrariante, mais sur le fond il n'y a pas que l'intérêt de l'OL à voir. Si Lyon venait à gagner contre l'Ajax, il rendrait service aussi au football français. Il faut voir plus loin que le match qui arrive".

AFP