rudi garcia lille LOSC joie
rudi garcia lille LOSC joie | AFP - GERARD JULIEN

Garcia: "Une très belle performance"

Publié le , modifié le

Lille a renoué avec le succès au meilleur moment, sur la pelouse d'un rival pour le titre. Un succès 2-1 arraché à Marseille dans les arrêts de jeu qui ravit l'entraîneur lillois Rudi Garcia. S'il se réjouit d'avoir repris la première place, il espère que ses joueurs capitaliseront sur cette victoire pour retrouver de la confiance pour la suite de la bataille.

Quelle analyse faites-vous de ce match?
"Nous étions venus pour faire ce match-là. Je suis satisfait de la prestation de mon équipe, qui est venue pour jouer et développer son jeu. On aurait pu se mettre à l'abri en 1ère mi-temps, c'est un peu le regret que j'ai. Mais malgré les éléments contraires, on a su croire en notre chance et marquer dans le temps additionnel. Gagner ici, alors que tout le monde disait que nous avions une forte pression de Rennes et Lyon, c'est quand-même une très belle performance!.

Redoutiez-vous le scénario de l'aller (où le LOSC s'était incliné 3-1 après avoir mené 1-0 à la mi-temps, ndlr)?
Non, justement, car l'équipe apprend assez vite. On savait comment manoeuvrer en 2e période pour avoir des occasions. Et nous nous attendions aux changements marseillais, avec du poids en attaque. On a su garder la maîtrise, notamment dans les temps forts marseillais, en conservant le ballon.

Vous attendiez-vous à une telle différence de niveau?

Je n'ai pas vu une forte différence de niveau. J'ai vu surtout mon équipe jouant à son niveau, qui n'a pas perdu le fil de son jeu. C'est cela le plus important. Il reste beaucoup de matches à jouer, rien n'est fait, mais c'est une bonne journée pour nous, alors qu'on nous reprochait parfois de ne pas être performants contre les gros.

C'est de bon augure pour la suite du championnat…

On est dans une dynamique positive, cela doit nous donner confiance pour la suite. Mais personne n'est sorti de la course au titre, on est encore loin du sprint final. Il reste encore beaucoup de points à distribuer, pour nous comme pour les autres."

AFP