rudi garcia lille
Rudi Garcia, entraîneur déçu | AFP - PHILIPPE HUGUEN

Garcia: "Leader jusqu'à mercredi"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Lille Rudi Garcia n'est pas apparu trop inquiet après le nul concédé dimanche à Lorient (1-1) qui place désormais son équipe sous la menace directe de Marseille, qui pourrait prendre la tête du Championnat avec son match en retard face à Nice mercredi au Vélodrome : "On est leader jusqu'à mercredi", a-t-il souri.

Quel est votre sentiment après ce nul ramené de Lorient ?
"C'est un sentiment mitigé. C'est un match qu'on peut perdre car Mika (Landreau) fait les arrêts qu'il faut en première mi-temps, mais on peut le gagner dans le dernier quart d'heure. On savait qu'on aurait l'occasion de remettre notre jeu en place, on est revenu dans le match dans le dernier quart d'heure. Mais on a perdu beaucoup trop de ballons à la récupération et ce n'est pas dû qu'au pressing de Lorient et à la surface de jeu. Ca reste un point à l'extérieur, c'est mieux que la saison passée. C'est un bon signe, on n'a malheureusement pas su conserver notre but d'avance."

Le match de Coupe a pesé dans les jambes ?
"Sur la solidarité et l'envie des joueurs, on était là. Il faut enchaîner avec une victoire. Le match en Coupe a joué un peu, mais les joueurs ont été généreux. On aurait dû faire mieux sur la récupération. En 2e mi-temps, Mika a été beaucoup plus tranquille. C'est un petit contrat, un bon point à l'extérieur est toujours important. Landreau a fait les arrêts qu'il fallait. On était beaucoup mieux en 4-2-3-1 en fin de match, malheureusement il a fallu faire des choix à la pause sous peine de terminer à dix (Emerson était sous la menace d'un 2e carton jaune, ndlr). On a les nerfs solides, la confiance est là, il s'agit de bien récupérer. Sow a un problème d'adducteurs, on a déjà perdu Balmont, et on a pris des cartons jaunes, j'espère que ce ne sera pas long".

Pas de pression supplémentaire dûe au fait que Marseille peut reprendre la tête mercredi ?
"Marseille avance beaucoup plus vite que nous en 2011, le favori c'est Marseille. Je dis simplement qu'on a sept finales - avec la Coupe de France - à jouer chaque semaine. Et jusqu'à mercredi on est leader, on verra les résultats de mercredi, ce n'est pas un problème, ce n'est pas un souci. Il faut surtout gagner un match en Championnat et se concentrer sur la réception d'Arles-Avignon samedi".

AFP