Christophe Galtier
Christophe Galtier, l'entraîneur de l'ASSE | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Galtier : "un goût amer"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Saint-Etienne Christophe Galtier, après le résultat de son équipe qui a fait match nul (0-0) dimanche à Nice lors de la 18e journée de L1, estime que ce match lui "laisse un goût amer".

Quelle impression vous laisse ce nul à Nice ?

Christophe Galtier : "Ce match me laisse un goût amer. Tout d'abord parce que nous perdons un joueur sur un deuxième jaune alors qu'il a pris un pied dans la figure. Je ne comprends pas trop. Ensuite parce que dans le contenu, j'ai trouvé mon équipe trop timide et pas très juste techniquement. Et je suis assez déçu par certains joueurs frais qui n'ont pas apporté ce que j'attendais en termes de percussion et de qualité. Ce n'est pas le cas de Kévin (Monnet-Paquet) et Max (Gradel) ou de Fabien (Lemoine) qui a rééquilibré le milieu de terrain. Mais, dans l'absolu prendre un point à Nice n'est pas une mauvaise opération. On ne va pas se réfugier derrière l'enchaînement des matches jeudi-vendredi. Depuis le début de notre campagne européenne, nous avons pris douze points après les rendez-vous de l'Europa League. La volonté de ne pas encaisser de but est là. On prend ce point avec plaisir. J'aurais voulu voir mon équipe à l'image de ces vingt dernières minutes. Il est vrai que nous sommes rentrés tard de Kiev dans la nuit de jeudi à vendredi dernier. On ne va pas se réfugier derrière cela. Dans cette période éprouvante physiquement sur un terrain niçois pas facile, avec des nouvelles associations de jeu, il faut que les joueurs soient plus compétitifs sur le plan mental. Certains doivent avoir plus de tempérament et de caractère".

Contestez-vous l'expulsion de Tiemoko Diomandé, votre milieu de terrain  a déjà un certain passif disciplinaire avec 7 cartons jaunes et 2 rouges?

C.G: "Oui, c'est beaucoup trop d'avertissements. Nous en avons parlé. C'est un jeune joueur généreux qui s'engage beaucoup. Mais en l'occurrence sur l'action de dimanche, il glisse et il tombe. Il se prend un pied dans la  figure. Le rouge direct du Niçois est en revanche justifié. A l'arrivée, je perds encore un joueur pour terminer l'année avec deux matches importants. Nous n'en avions pas besoin. A Lorient, mercredi en Coupe de la Ligue, une compétition qui constitue un objectif du club, du staff et des joueurs. Ricky Van Wolfswinkel ne soufflera pas en milieu de semaine. Nous serons vigilants mais il a l'habitude d'enchaîner les matches. Et enfin, nous terminerons contre ETG. Si on a le bonheur de finir la phase aller sur une victoire, on continuera à avoir de belles perspectives devant nous en championnat".

Visez-vous le podium ?

C.G : "Ce n'est pas quelque chose que l'on a en permanence dans la tête. Les trois équipes devant tournent sur un rythme très élevé. Nous défendons bien, c'est vrai, mais les trois premières places se jouent entre des équipes qui  marquent beaucoup de buts".

Jean Charbon