Christophe Galtier portrait Saint-Etienne pull noir 2010
Christophe Galtier | AFP - Jeff Pachoud

Galtier : "On se doit de jouer les deux périodes"

Publié le , modifié le

Saint-Etienne a encore montré deux visages en championnat lors de son match en retard à Valenciennes (1-1). Comme à Nancy, les Verts ont commencé à déjouer après avoir mené au score. Une situation qui ne satisfait guère leur entraîneur Christophe Galtier. "Quand on veut faire un résultat à l'extérieur et qu'on veut l'emporter, on se doit de jouer les deux périodes, a-t-il indiqué. Et là, on n'a pas joué deux périodes."

Q: Considérez-vous ce nul comme logique ou comme heureux au vu de votre deuxième période ?
R: "C'est une bonne question. Sur la deuxième période, on s'en sort vraiment bien. je pense que chaque équipe a eu sa période même si sur la première action, on peut être mené. Il y a un bon ballon dans la profondeur et derrière il y a une erreur technique qui peut nous coûter cher. Il y a une occasion pour Grégory Pujol. Avec un peu de recul, je pense que la première période a été un peu plus à notre avantage. Après, on a énormément souffert. Mais quand on veut faire un résultat à l'extérieur et qu'on veut l'emporter, on se doit de jouer les deux périodes. Et là, on n'a pas joué deux périodes. On a énormément subi en seconde avec très peu de maîtrise technique. On savait qu'on allait être acculé par un pressing et une envie débordante de l'adversaire et il fallait avoir plus de maîtrise, de cran pour sortir le ballon proprement et pouvoir se créer des opportunités".

Q: Est-ce pour vous un copier-coller de Nancy (1-1) qui a aussi remonté son but de retard ?
R: "Sur la durée du match, il y a eu plus de jeu à Nancy. Mais sur le résultat, c'est un copier-coller. Sur les trois derniers matches, on a su marquer mais on a pris un but. Et cela ne nous fait que trois points. C'est insuffisant. Il va falloir gommer tout cela. Et revoir certains points. Je ne suis pas du tout satisfait de notre deuxième période".

Q: Sans succès depuis septembre, Saint-Etienne souffre-t-il de la peur de gagner ?
R: "Non. Il y a peut-être une trop grosse envie de gagner qui nous fait déjouer à un certain moment. Il y a de la déception sur les deux matches que nous avons joué à l'extérieur car on a mené au score. Or, chaque fois qu'on a mené, on a déjoué. Il va falloir trouver les raisons. Il va falloir qu'on me donne les explications. Et moi, je trancherai".

AFP