Christophe Galtier portrait Saint-Etienne pull noir 2010
Christophe Galtier | AFP - Jeff Pachoud

Galtier : "Le PSG est en avance par rapport à nous"

Publié le , modifié le

Christophe Galtier , l'entraîneur de Saint-Etienne qui débute samedi le championnat par un déplacement à Paris, estime que le Paris SG "est en avance" par rapport aux Verts grâce au trophée des champions et au tournoi de Paris.

Q: Après la défaite en amicale face à Arles-Avignon (1-2), vous avez regretté un manque d'investissement de vos joueurs. Comment expliquez-vous cet état d'esprit?
R. "Quand il y a des matches positifs, j'en tire des enseignements. Quand il y a des matches négatifs, ou au moins des morceaux de matches qui le sont, comme ce fut le cas face à Arles-Avignon, j'en tire également des enseignements. Le premier montre que si l'on ne met pas tous les ingrédients dans une rencontre, on sera en difficulté. Bien sûr, il y a des circonstances. La fatigue en premier lieu, mais aussi le fait que ce soit le dernier match de préparation. Pour avoir connu cette situation en tant que joueur, je sais que l'on cherche un peu à se préserver pour éviter la blessure qui peut vous faire rater la rentrée des classes. Mais il y a eu aussi du relâchement, de la suffisance. C'était lié, je pense, aux commentaires qui avaient suivi les résultats précédents (aucune défaite, aucun but concédé). Il a fallu repréciser certaines choses au groupe".

Q: N'est-ce pas trop difficile pour vous de débuter par un déplacement à Paris ?
R: "Durant la semaine, j'ai senti de l'excitation et c'est normal. Après six semaines et demie de préparation, on a tous envie de démarrer. Le groupe m'a paru à l'écoute, concentré, déterminé. Les joueurs veulent toujours débuter le championnat. Le faire à Paris, je ne sais pas si c'est une bonne chose ou non: ça reste toujours un déplacement particulier dans un stade, le Parc des Princes, qui a quelque chose de magique et ça apporte toujours une motivation supplémentaire. Après, il y a l'adversaire que j'ai suivi lors du trophée des champions et lors du tournoi de Paris. Avec ces matches, le PSG est déjà rentré dans la compétition. C'est un avantage par rapport à nous qui n'avons disputé que des matches amicaux. C'est une équipe qui est déjà en place, qui est donc en avance par rapport à nous".

Q: C'est la première saison que vous débutez en tant qu'entraîneur. Ressentez-vous une pression particulière ?
R: "Non, je ne peux pas dire que je ressente une pression particulière. J'essaye d'être dans les mêmes dispositions d'esprit que j'ai pu avoir à partir de décembre l'an dernier. Pas de pression, mais il y a automatiquement, dans la reprise, une part d'incertitude. Est-ce que les choix ont été les bons ? Est-ce que la préparation que j'ai choisie de mettre en place a été la bonne ? Ensuite, il y a toujours l'incertitude des premiers matches de championnat, puisque les matches de préparation ne sont que des matches amicaux. La compétition, c'est autre chose. Mais sur un plan personnel, il n'y a pas de pression supplémentaire sauf celle, normale, qu'impose la fonction".

AFP