Christophe Galtier portrait Saint-Etienne pull noir 2010
Christophe Galtier | AFP - Jeff Pachoud

Galtier choqué par la sanction à l'encontre de Jeunechamp

Publié le , modifié le

Montpellier a apporté son soutien à son défenseur Cyril Jeunechamp, suspendu un an par la commission de discipline de la Ligue de football professionnel pour avoir frappé un journaliste après un match. Interrogé sur le sujet, l'entraîneur de Saint-Etienne Christophe Galtier a jugé "disproportionnée" la sanction.

L'entraîneur des champions de France, René Girard, a limité son commentaire à quelques mots. "Je suis abasourdi", a-t-il dit à la presse au centre d'entraînement de Grammont. Cyril Jeunechamp, 37 ans, a été sanctionné pour avoir frappé un journaliste de L'Equipe après un match de Ligue 1 à Valenciennes, le 17 novembre. Il lui reprochait le contenu d'un article paru quelques jours auparavant. "Le club prend acte de cette décision et comme il l'avait fait dès le lendemain de ces incidents, condamne le geste qui n'était pas admissible quel que soit le contexte", a fait savoir le club dans un communiqué.

"Toutefois, face à la sévérité de la sanction et aux répercussions humaines et sportives qu'elle entraîne, le club adresse son soutien à Cyril Jeunechamp." "(Le défenseur) a toujours eu un comportement et une implication exemplaires au cours de son contrat sous le maillot montpelliérain", a ajouté le club pour justifier son soutien au joueur arrivé dans l'Hérault durant l'été 2009. Les dirigeants de Montpellier n'ont pas encore décidé s'ils faisaient ou non appel de la sanction.   

Galtier : "Une sanction disproportionnée"

"Cette sanction est disproportionnée", a affirmé le technicien des Verts. "Evidemment, je ne donnerai jamais  raison à quelqu'un, d'après ce que j'ai lu, qui agresse physiquement une  personne, qu'elle soit un ouvrier ou un journaliste. Je ne l'accepte pas. Mais  je trouve que la sanction est disproportionnée pour un homme qui a commencé à  jouer en football professionnel à 17 ans et qui en a aujourd'hui 37.  Que le geste et l'attitude soient sanctionnés, voire au  civil, il n'y a pas de problème mais que l'on fasse terminer la carrière de  Cyril Jeunechamp sur ce fait, pour moi, c'est inadmissible. Il a joué 20 ans au très haut niveau. C'est un garçon qui est passé par  des périodes très délicates dans sa carrière. Je le sais car j'ai travaillé  avec lui (à Bastia). Il y a eu des blessures. Il a été touché dans sa famille  où il y a eu des situations graves. Je trouve donc que c'est disproportionné.  Par ailleurs, on ne donne pas un an de suspension pour un tacle qui casse une  jambe"

AFP