Saint-Etienne Galtier 25092010
Christophe Galtier | AFP - Jean-Pierre Clatot

Galtier : "C'est dommage"

Publié le , modifié le

L'entraîneur de Saint-Etienne, Christophe Galtier, éprouve des regrets d'avoir vu son équipe concéder un résultat nul face à Monaco (1-1), dimanche dans son stade Geoffroy-Guichard mais relève l'état d'esprit positif de ses joueurs qui restent mobilisés pour aller chercher la 6e place.

Que pensez-vous de ce résultat nul contre Monaco ?
"J'éprouve de la déception. Après, j'ai vu aussi un tout autre visage de celui que j'avais vu la semaine dernière contre Bordeaux. Nous avons tout essayé mais il y a des soirs comme cela. Vous êtes entreprenants, vous passez par les côtés, vous centrez et il y a des situations qui ne rentrent pas car en face, il y a un adversaire bien groupé, qui a été solidaire, mettant du monde dans la surface. C'était difficile pour marquer un deuxième but alors que je pensais que nous avions fait le plus difficile en marquant. Il y a eu un coup du sort sur le but que nous concédons mais sur l'état d'esprit des joueurs, leur envie et l'abnégation, ils ont été courageux et combatifs. Nous avons tout tenté mais nous ne sommes pas parvenus à l'emporter. Nous perdons deux points à domicile, c'est dommage".

Vous semblez donc totalement rassurés sur l'état d'esprit des joueurs ?
"Oui car j'ai vu une équipe, déjà dans la préparation, qui en voulait. Elle a poussé jusqu'à la fin pour tenter de l'emporter, de prendre ces trois points qui étaient importants. Nous laissons deux points. Il faudra faire en sorte, si nous voulons être dans la course à l'Europe et à la 6e place, de gagner à Arles-Avignon. Nous irons pour gagner. J'avais en tête quatre points sur deux matches avant les prochaines réceptions. C'est comme cela".

Dans l'ensemble, il a manqué de percussion, de rythme, de vitesse dans un match avec peu d'occasions. Quel est votre sentiment ?
"Il ne peut pas y avoir des courses quand l'adversaire est groupé en défense, devant sa surface. Il faut chercher des courses sur les côtés et trouver le bon centre, couper la trajectoire. Sur la seconde période, en regardant les images, on s'apercevra de quelques situations. Il y a eu deux situations sauvées sur la ligne et un troisième ballon passant juste au dessus. Il y a eu des situations. Après, il faut la mettre au fond".

AFP