Nabil Fékir OL
Le milieu de terrain de l'OL Nabil Fékir | AFP - PHILIPPE DESMAZES

Fournier inquiet du choix de Nabil Fékir

Publié le , modifié le

L'entraîneur de l'OL Hubert Fournier espère que son joueur Nabil Fékir aura l'occasion de montrer son talent en équipe de France lui qui n'a pas encore choisi sa sélection. Le milieu de terrain franco-algérien doit choisir prochainement s'il jouera pour les Bleus ou les Fennecs.

Il n'est pas le premier et ne sera sans doute pas le dernier. Nabil Fékir est face à un choix cornélien et qui décidera de la suite d'une partie de sa carrière. Le milieu de terrain de l'OL né et formé à Lyon a la double nationalité franco-algérienne et va devoir choisir s'il jouera pour la France ou l'Algérie. A 21 ans, la question se pose pour le joueur. Dans quelques mois aura lieu la Coupe d'Afrique des Nations et s'il venait à choisir de jouer sous les ordres de Christian Gourcuff, il viendrait à manquer à Lyon durant de longues semaines au début de l'année prochaine. Une éventualité qui peut effrayer du côté de Lyon, alors qu'il réalise un très bon début de saison avec 3 réalisations en 4 matches. Voilà pourquoi Hubert Fournier a exhorté la Fédération française à donner sa chance à Fékir. "J'ai entendu que Pierre Mankowski (sélectionneur des espoirs, ndlr) le suivait. J'espère qu'il ne va pas faire seulement que le suivre, mais lui donner la possibilité de montrer le talent qu'on est en train de découvrir à l'heure actuelle".

"Pas venir pleurer"

Etincelant mercredi face à Lorient (2 buts), Nabil Fékir réfléchit à son avenir. Et Hubert Fournier est là pour l'aider à prendre la meilleure décision. "Je l'incite à prendre le temps nécessaire. Il est encore très jeune. J'espère que du côté de la Fédération française on va en prendre aussi. On ne peut pas à la fois pleurer que certains talents formés en France partent jouer avec la sélection de leur pays d'origine et ne pas leur donner la possibilité de s'exprimer sous le maillot de l'équipe de France", a  déclaré Fournier en conférence de presse. Les cas précédents ne manquent pas. Des joueurs qui ont décidé de jouer pour l'équipe de leurs racines : Yacine Brahimi, Faouzi Ghoulam, Sofiane Feghouli pour ne citer que ceux qui ont choisi l'Algérie. "Mais c'est une réflexion à la fois sportive et familiale car il a des  attaches. On sait que les origines, pour les expatriés, cela leur appartient. C'est une partie de leur patrimoine. On peut comprendre aussi qu'il ait une réflexion forte dessus", a conclu Fournier.