Les comptes du LOSC provisoirement retoqués par la DNCG

Publié le , modifié le

Auteur·e : Apolline Merle
Gérard Lopez
Gérard Lopez, le président du LOSC. | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Dans un communiqué publié le 2 juillet, la LFP a relayé l’examen de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) qui a retoqué provisoirement les comptes par le LOSC. Elle a en revanche validé ceux présentés par le PSG, Marseille, Dijon, Lorient ou encore Metz.

Dans un communiqué publié le 2 juillet par la Ligue de football professionnel (LFP), la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) a statué sur les budgets des clubs pour la saison prochaine. Si la DNCG a validé les comptes présentés par le PSG, Marseille, Dijon, Lorient ou encore Metz, elle a en revanche recalé ceux du LOSC. Le communiqué précise que le gendarme financier a accordé au club lillois "un sursis à statuer dans l’attente d’éléments complémentaires demandés". C'est un peu une marche arrière pour le LOSC, dont les comptes avaient été validés en mai puis en novembre 2019. En fonction des "éléments complémentaires" demandés, la DNCG validera ou non le dossier.

Cette saison, les revenus du LOSC ont augmenté grâce à sa participation à la Ligue des Champions, qui a rapporté entre 30 et 40 millions d'euros supplémentaires. Et le club a aussi récupéré une belle enveloppe avec la vente de Nicolas Pépé l'été dernier, cédé pour 80 millions d'euros à Arsenal. Toutefois, si les rentrées d'argent ont été conséquentes, le club lillois a aussi beaucoup investi sur les transferts, avec Yusuf Yazici (17,5 millions d'euros) et Renato Sanches (20 millions d'euros), soit les transferts les plus chers de son histoire. 

Les comptes de Grenoble et Rodez validés,
un délai accordé pour Caen

En ce qui concerne la Ligue 2, la DNCG a validé les comptes de Grenoble, ainsi que ceux du club de Rodez Aveyron football. La validation des comptes pour ce dernier reste toutefois "sous réserve de confirmation du maintien du statut professionnel par décision du Conseil d’Administration de la LFP", précise le communiqué. Enfin pour le cas de Caen, un délai a été donné au club dans l’attente d’éléments complémentaires. 

à voir aussi Pour le président de la DNCG, une refonte du modèle économique des clubs de Ligue 1 est "inéluctable" Pour le président de la DNCG, une refonte du modèle économique des clubs de Ligue 1 est "inéluctable"