Football : la Ligue 1 en quête de visibilité aux Etats-Unis

Publié le , modifié le

Auteur·e : Théo Dorangeon
Laborde
Gaëtan Laborde, attaquant de Montpellier | PASCAL GUYOT / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La Ligue de Football professionnel (LFP) organise de jeudi à dimanche un tournoi avec quatre équipe de Ligue 1 à Washington DC, la EA Ligue 1 Games. Marseille, Saint-Etienne, Montpellier et Bordeaux vont poursuivre leur préparation d'avant-saison aux Etats-Unis. L'occasion de montrer une partie du championnat français au public américain.

Mission exportation, partie 2. Après la Chine, la LFP s'attaque au marché américain. Depuis deux ans, l'instance dirigeante de la Ligue 1 cherche à vendre son produit à l'étranger. Matches programmés à midi en France pour une diffusion en soirée en Chine. Le trophée des champions à Shenzen  le 3 août, entre le Paris SG et Rennes. Le championnat français imite ses voisins européens, bien mieux représentés à l'étranger. Mais il a encore beaucoup de retard. Pour la saison écoulée, les droits télés de la L1 à l'étranger ne représentent que 70 millions d'euros. La puissante Premier League anglaise reçoit... 1 milliard par saison des autres pays.

Alors après le continent asiatique, la LFP s'ouvre aux Etats-Unis avec des rencontres de pré-saison. A Washington DC, dans l'Audi Field Stadium, quatre équipes françaises vont disputer un mini tournoi. Rien qu'entre elles. Marseille, Saint-Etienne, Montpellier et Bordeaux ont été conviés à donc jouer au soccer, nom du football outre-Atlantique. 

La LFP a choisi un stade à 20 000 places pour cette première aux USA. Mercredi 15.000 billets, à 6 et 7 dollars pour les premiers prix, avaient été vendus, équitablement répartis entre les deux journées du tournoi, selon la Ligue. Quatre rencontres sont au programme de tournée américaine : deux demi-finales, une petite finale et la finale. 

Le choix d'inviter l'OM et les Girondis à participer à cette opération n'est pas anodin. Les deux clubs sont détenus par un homme d'affaires américain : Frank McCourt pour Marseille, Joseph Da Grosa depuis l'an passé pour Bordeaux. 

Thauvin absent

Les Verts et le MHSC seront l'affiche de la première rencontre. Une affaire de famille entre l'ASSE, désormais entraînée par Ghislain Printant, un ancien de La Paillade. Montpellier, qui a perdu son gardien Benjamin Lecomte, parti à Monaco, va avoir l'occasion de faire jouer sa recrue offensive, Denis Bouanga. 

La deuxième rencontre est un grand classique de la Ligue 1, entre deux équipes restant sur une saison ratée. Marseille vit une intersaison compliquée entre un mercato au point mort : pas de vente, pas d'achat. L'OM reste aussi sur deux défaites inquiétantes, contre une D3 anglaise (Accrington Stanley, 2-1), et une raclée contre les Glasgow Rangers, malgré un onze type aligné (4-0). Enfin Adil Rami, visé par une procédure disciplinaire, n'est pas du voyage, et pourrait bien quitter le club, et Florian Thauvin est également absent, victime d'une entorse à la cheville droite.

Bordeaux devrait aligner ses recrues, le Suisse Loris Benito (Young Boys Berne) et le Mozambicain Mexer (Rennes), arrivés tous deux libres, mais n'a pas emmené sa recrue offensive coréenne Hwang Ui-jo (Gamba Osaka/Japon). États-Unis, Corée, Mozambique... La Ligue 1 s'internationalise.

Le programme (heure française):

Demi-finales, vendredi : 

  • Saint-Étienne-Montpellier à 00h
  • Marseille-Bordeaux à 3h

Lundi :

  • Match pour la 3e place : 00h
  • Finale : 3h
  •  

Avec AFP.